Le numérique, priorité numéro 1 de Jean-Claude Juncker

Publié le 17 Juillet 2014

Le numérique, priorité numéro 1 de Jean-Claude Juncker

Le numérique, priorité numéro un de Jean-Claude Juncker

Selon le nouveau président de la Commission européenne, le marché unique du numérique est un atout essentiel pour stimuler la croissance en Europe. Il le met en tête de sa feuille de route ! Reste à trouver le bon commissaire pour diriger la stratégie numérique européenne.

Jean-Claude Juncker, le nouveau président de la Commission Européenne, estime que le numérique sera un élément clef pour le retour de la croissance en Europe. Il l'a choisi comme la 1ère de ses 5 priorités.

Quel commissaire à la stratégie numérique ?

On attend maintenant avec impatience de connaître la composition de la commission et notamment de savoir à qui sera confiée la stratégie numérique attribuée jusqu'alors à Neelie Kroes, commissaire néerlandaise et vice-présidente de la commission sortante. C'est elle notamment qui dirigeait le programme des Digital Champions (Gilles Babinet pour la France).

Les candidats français au poste de commissaire, Pierre Moscovici et Elisabeth Guigou, ne semblent ni l'un ni l'autre particulièrement sensibles à la question du numérique. Mais nous ne sommes jamais à l'abri d'une révélation tardive.

Source : http://www.linformaticien.com/actualites/id/33612/le-numerique-priorite-numero-un-de-jean-claude-juncker.aspx

Ma première priorité sera de mettre la croissance et l'emploi au cœur des priorités de la prochaine Commission.

Le marché unique du numérique pour les consommateurs et les entreprises est un élément clef pour la croissance ; nous devons exploiter les possibilités des technologies numériques. Pour cela, nous devrons avoir le courage de briser les barrières nationales en matière de réglementation des télécommunications, du droit d'auteur et de la protection des données, ainsi qu’en matière de gestion des ondes radio et de droit de la concurrence.

Si nous y parvenons, nous pourrons permettre aux citoyens européens de pouvoir bientôt utiliser leurs téléphones mobiles dans toute l'Europe sans avoir à payer des frais d'itinérance. Nous pourrons faire en sorte que les consommateurs puissent avoir accès à la musique, aux films et aux événements sportifs sur leurs appareils électroniques où qu'ils soient en Europe. Et nous pourrons générer 500 milliards d'euros de croissance supplémentaire en Europe dans les cinq prochaines années, créant ainsi des centaines de milliers de nouveaux emplois et une société de la connaissance dynamique. Je vais travailler sur ce projet dès le premier jour de mon accession à la présidence de la Commission

Jean-Claude Juncker, le nouveau président de la Commission Européenne

Repost 0
Commenter cet article