Apple Watch : les faits, les surprises et les déceptions

Publié le 11 Septembre 2014

Samsung
Samsung

Comme prévu, Apple a présenté hier soir l’Apple Watch (et non pas l'iWatch), sa montre connectée. La griffe de la pomme sera-t-elle suffisante pour en faire un produit incontournable ?

Nous attendions une révolution, nous avons eu droit à un produit que tout le monde attendait. Symptomatique de la tendance constatée au cours de ces dernières années, Apple n’arrive plus à garder le contrôle sur les informations de ses produits avant leur sortie. Ce qui n’a pas empêché la salle du Flint Center, conquise mais acquise à la cause d’Apple, de se lever et d’applaudir à outrance lorsque la montre a été dévoilée.

Commençons par un rappel des faits : l’Apple Watch est déclinée en 3 éditions (Apple Watch, Apple Watch Sport et Apple Watch Edition). Si le design du cadran est très proche, mais avec des tailles différentes (38 et 42 mm de haut) chacune se distingue par des caractéristiques spécifiques et un bracelet unique. Elles disposent également d’un écran tactile et sensible à la pression, ainsi que d’une molette sur le côté qui devient le pivot de l’interface. Comptez également sur un accéléromètre, un GPS et un capteur de fréquence cardiaque.

Exit les processeurs A7 ou A8, voici venue la nouvelle puce dessinée par Apple pour l’occasion : le processeur S1. Malheureusement, aucune information n’a encore filtré sur cette nouvelle puce, qui devrait a priori être basée sur une architecture ARM. Le design, Apple l’a aussi et surtout travaillé sur l’interface. Comme le soulignait Jony Ive (directeur du design) pendant la keynote, il a fallu repenser la manière dont l’utilisateur interagit avec la montre. C’est pourquoi il a ajouté une molette sur le côté qui doit servir à faire défiler l’interface. Ce système n’est pas sans rappeler celui inventé par BMW pour ses voitures, dans lesquelles l’écran est entièrement contrôlé par une seule molette centrale.

Siri est également de la partie pour le contrôle vocal de la montre : reste à voir l’utilisation au quotidien, si elle comprend bien ce que vous dites, dans quelles circonstances, etc. Notons encore qu’elle dispose de la compatibilité WiFi et Bluetooth 4.0. Plusieurs couleurs pour plusieurs modèles donc, mais un seul prix pour le moment « à partir de » 349 dollars, avec des livraisons prévues début 2015. Elle sera compatible avec les iPhone 5, iPhone 5c, iPhone 5s, iPhone 6/iPhone 6 Plus, avec iOS 8 installé obligatoirement.

Nos impressions sur la montre

Pour sa montre, Apple avait débauché parmi les plus grands. Il a notamment fait venir Paul Deneve d'Yves Saint-Laurent, l’ex-patronne de Burberry, Ban Shaffer de Nike ou encore Patrick Pruniaux de Tag Heuer. Pourtant, c’est pour nous l’un des points les plus décevants : le design de l’Apple Watch, somme toute assez banal, peu convaincant. Interface mise à part, elle ne ressemble pas un produit Apple. Pour certains, elle rappelle même le look du premier iPhone, avec son corps bombé et ses contours arrondis.

Toutefois, elle profite de quelques petits outils pratiques dont seul Apple a le secret et qui rende le produit unique. On pense à la fermeture magnétique du bracelet en métal ; plutôt pratique, bien pensé. Mais d’autres éléments perturbent : la réelle autonomie. Apple a survolé le sujet, préférant parler du chargeur à induction. Souvenons d’ailleurs qu’à une époque pas si lointaine, Apple raillait certains de ses concurrents sur cette technologie…

Bref, les motifs de déception sont assez nombreux, mais équivalents à ceux qui nous donnent le sentiment que c’est un produit qui finira par convaincre. Même si à 350 dollars, cela en fait un produit réservé à une clientèle plutôt aisée.

source : http://www.linformaticien.com/actualites/id/34124/apple-watch-les-faits-les-surprises-et-les-deceptions.aspx

Commençons par un rappel des faits : l’Apple Watch est déclinée en 3 éditions (Apple Watch, Apple Watch Sport et Apple Watch Edition)

Commençons par un rappel des faits : l’Apple Watch est déclinée en 3 éditions (Apple Watch, Apple Watch Sport et Apple Watch Edition)

Exit les processeurs A7 ou A8, voici venue la nouvelle puce dessinée par Apple pour l’occasion

Exit les processeurs A7 ou A8, voici venue la nouvelle puce dessinée par Apple pour l’occasion

Siri est également de la partie pour le contrôle vocal de la montre

Siri est également de la partie pour le contrôle vocal de la montre

Rédigé par OOKAWA-Corp

Publié dans #iwatch, #apple, #Apple Watch, #BMW, #innovation, #revolution numerique, #revolution, #GPS

Repost 0
Commenter cet article