L’évolution des métiers du WEB - Quels métiers du web vont disparaître ?

Publié le 3 Avril 2015

L’évolution des métiers du WEB - Quels métiers du web vont disparaître ?

16 Fév 2015 :

Durant les Microsoft TechDays, de nombreux sujets liés au numérique ont été abordés. Une étude sur « les métiers et les compétences de la transition numérique dans le secteur du marketing et de la communication » nous intéresse tout particulièrement, puisqu’elle analyse l’évolution des professions du digital. Voici les conclusions de l’enquête, menée conjointement par IAB, Aquent, le groupe La Poste, Added Value et Microsoft, en partenariat avec le SNCD, Acsel, le CPA, l’EFAP et Data Agency.

La cartographie des métiers du digital

L’étude permet notamment de « cartographier » les métiers du numérique dans plusieurs « cases » :

les métiers plus ou moins spécifiques, plus ou moins résiduels, dominants ou émergents.

Parmi les métiers dominants, on retrouve notamment les professions de SEO, community manager, data analyst/scientist, web designer, intégrateur, yield optimizer…

Certains métiers sont à la frontière entre les dominants et les émergents : traffic manager et content manager.

Des métiers plus innovants sont également classifiés, comme Chief Data Officer (CDO) et UX Designer.

L’évolution des métiers du WEB - Quels métiers du web vont disparaître ?

L’évolution des métiers du web

L’étude va plus loin, en montrant comment ont évolué et évoluent encore les professions numériques. Globalement, on assiste à une spécialisation des métiers. Les différentes facettes du webmaster sont devenues des métiers à part entière : web designer, SEO, développeur, intégrateur… Même chose pour les community managers, qui finissent par « choisir » entre la stratégie globale des réseaux sociaux (Social Media Manager) et la gestion du contenu (Content Manager).

L’évolution des métiers du WEB - Quels métiers du web vont disparaître ?

Quels métiers du web vont disparaître ?

Avec l’évolution rapides des métiers du web, certaines professions sont vouées à disparaître. Les pros concernés évolueront ensuite vers d’autres métiers connexes. Les métiers de formateur TIC, responsable affiliation, journaliste en ligne sont particulièrement menacés, alors que les professions de Data Scientist, chef de projet mobile, e-CRM ou responsable de la stratégie mobile sont plus durables.

L’évolution des métiers du WEB - Quels métiers du web vont disparaître ?

Les compétences numériques essentielles

Les auteurs de l’étude présentent également les compétences essentielles des professionnels du numérique. La gestion de projet, l’activation des leviers de performance, la maîtrise des outils d’analyse et le Social Media sont les compétences les plus utiles aux professionnels du web.

L’évolution des métiers du WEB - Quels métiers du web vont disparaître ?

La formation aux métiers du web

La formation des professions du numérique est un sujet majeur. Selon les métiers, les types de formation varient beaucoup : les métiers qui nécessitent une parfaite maîtrise des langages ou des leviers de performance vont se tourner vers des formations longues en continue. Les MOOC sont davantage adaptés à la maîtrise des outils d’analyse, au SEO et aux outils de traitement graphique. Les séminaires de formation vont notamment permettre de maîtriser Adwords, l’email marketing et le Social Media. La gestion de projet et l’animation des réseaux sociaux vont principalement s’apprendre au travail, pendant l’exécution des tâches et des projets.

L’évolution des métiers du WEB - Quels métiers du web vont disparaître ?

L’intégralité de l’étude sur les métiers et les compétences de la transition numérique dans le secteur du marketing et de la communication est disponible sur SlideShare.

source : http://www.blogdumoderateur.com/cartographie-metiers-digital/​

Repost0
Commenter cet article

Duwicquet 01/05/2015 10:50

Article extrêmement intéressant montrant une réelle modification des besoins sur internet. Les comportement des utilisateurs évoluent tellement rapidement que les professionnels doivent revoir leurs priorités et par conséquent leurs compétences pour répondre aux nouvelles exigences et offrir une expérience utilisateur à la hauteur de leurs attentes.