ATTENTION aux arnaques des AGENCES WEB - Agences en création de site WEB - SEO - Fausses promesses classement Google

Publié le 4 Mai 2015

ATTENTION aux arnaques des  AGENCES WEB - Agences en création de site WEB - SEO - Fausses promesses classement Google

Un vent de ras-le-bol commence à souffler sur le WEB, tant il est désormais courant de rencontrer des consommateurs qui ont été abusé par des entreprises de type AGENCES WEB !

QUI SONT-ILS ? COMMENT AGISSENT-ILS ?
Quels sont ces commerciaux et entreprises qui contribuent ainsi à retarder le progrès en FRANCE ? En rendant les consommateurs français frileux au point de ne pas s'engager sur le WEB ni de faire évoluer leurs espaces digitaux ?

France : 25ème rang au classement mondial de la compétitivité des nations par l'usage des NTIC.

La France n'a pourtant pas besoin de cela ! Alors que la révolution numérique s'accélère, il faudrait au contraire s'engager dans la voie digitale.

The Global Information Technology Report 2014 Global Information Technology Report 2014 - France - Dare to be better ? OK !  The GITR analyses the latest development in the ICT industry that impact national development and benchmarks national performance via the Networked Readiness Index (NRI).  The Index measures the ability of economies to leverage ICT to boost competitiveness and well-being. Covering 148 economies, the index identifies the main drivers for ICT development and its impacts, as assessed by the 54 indicators, structured in a four dimensions-framework.  The four dimensions are: Environment (political, regulatory and business environment), ICT Readiness, ICT Usage, Impact of ICT.

The Global Information Technology Report 2014 Global Information Technology Report 2014 - France - Dare to be better ? OK ! The GITR analyses the latest development in the ICT industry that impact national development and benchmarks national performance via the Networked Readiness Index (NRI). The Index measures the ability of economies to leverage ICT to boost competitiveness and well-being. Covering 148 economies, the index identifies the main drivers for ICT development and its impacts, as assessed by the 54 indicators, structured in a four dimensions-framework. The four dimensions are: Environment (political, regulatory and business environment), ICT Readiness, ICT Usage, Impact of ICT.

Consommateurs écartés du WEB par dégoût des pratiques adoptés par une frange exotique des entreprises du WEB, sachez que le WEB bouge sans vous, que le WEB évolue, que les pratiques de vos consommateurs ne cessent de mûrir : parce que vous n'êtes pas à jour sur le WEB, vous perdez du terrain face à ceux qui s'équipent. Les habitudes des consommateurs (vos consommateurs) évoluent vite alors que vous ! Oui VOUS ! A Cause d'une sale affaire vous stagnez ! Alors réagissez et dites-vous que le WEB sert aussi à dénoncer les entreprises malfaisantes !

Ce article vous est destiné : en mentionnant et en relatant ICI votre mauvaise expérience, vous vous rendez à nouveau compétitif.

PARTICIPEZ à la dénonciation des entreprises malfaisantes !

Côté fournisseurs, les outils WEB ont évolué ! Voici quelques tuyaux pour sécuriser au mieux votre relation avec un commercial représentant une WEB Agence (web agency).

Grâce à cet article, Anticipez les coups des entreprises porteuses d'arnaques !

1ère PARTIE : VRAI ou FAUX !

1/ En matière de site WEB il existe des Solutions toutes faites :

VRAI ! On nomme cela des gabarits.

La 1ère question qui du sens à poser est : "a-t-on accès au Back-Office ? oui - non - un peu ?"

La 2ème question est : "ce site WEB pourra-t-il évoluer ?"

2/ Un site sans Back-Office peut-il devenir un site WEB avec Back-Office ?

FAUX ! Ou alors, c'est qu'il y a eu arrangement entre le fournisseur et le client. Comment ? Si un tel phénomène se produisait pendant la période contractuelle, cela serait (essentiellement) du à la libération du Back-Office par l'agence Web. En pareil cas, il ne faut surtout pas imaginer que l'agence WEB aura réécrit gratuitement le site WEB en l'état, simplement et gratuitement !

3/ Un site WEB vitrine peut-il devenir un site WEB marchand ?

VRAI ! On appelle cela de l'upgrade ou upgrading. Généralement, outre les frais d'écoute du client pour comprendre quel est son besoin, il suffit de 'rajouter' du code ou encore d'ajouter des modules e-commerce pour qu'un site WEB vitrine puisse évoluer vers un site marchand. Néanmoins l'upgrade n'est pas toujours aussi facile qu'on voudrait le croire : le vrai travail débute dans la confection du cahier des charges. Ecouter son client puis le conseiller est une tache qui se rémunère. Coder est bien plus simple, surtout avec les pratiques actuelles qui consistent à greffer du code. Le juste prix de l'upgrade tiendra dans la quantité de fonctionnalités nouvellement mises à disposition ainsi que dans la souplesse du nouveau dispositif.

4/ Un site WEB marchand peut-il devenir un site WEB vitrine ?

VRAI ! Encore plus simplement que dans le sens inverse (depuis vitrine vers marchand). Il n'en reste pas moins que le travail consiste à redonner de l'allure au site WEB, et ainsi supprimer tous les routages ou liens vers le panier. Donc un travail de suppression de lignes de codes ou de modules nécessite une bonne compréhension des motivations pour lesquelles on aura demandé cette mutation.

5/ Un site WEB gratuit peut-il devenir un site WEB en pôle position Google sur le WEB ?

FAUX ! Attention Arnaque. Il y aurait de multiples façons de justifier cette réponse, qui n'en doutons pas serait abondamment commentée. Alors... pour éviter toute polémique nous affirmerons quelques vérités :

  • En 2014 (l'année passée), la société GOOGLE a vu ses profits ou bénéfices passer de 10 Milliards de Dollars à 14 Milliards de Dollars, essentiellement grâce à l'augmentation des dépenses des annonceurs en matière de référencement sponsorisés ou Adwords. Or quels sont les annonceurs ? Ce sont les entreprises qui se font construire des sites WEB payants ! Pourquoi paient-ils ? Parce que tout ce qui est gratuit n'a pas de valeur, donc toute prestation offerte sans contrat est bien plus que louche.
  • 1,7 Million de Milliards de bit de données est nouvellement générés par minute ! N'est -il pas normal dans ces conditions que tout ce qui est posé gratuitement sur le WEB soit moins bien valorisé que par un service professionnel rémunéré !?
  • On dénombre déjà 1000 Milliards de pages WEB

6/ En matière de référencement de site WEB, seul le référencement sponsorisé existe !

FAUX ! Attention Arnaque. Tout commercial d'une Agence Web qui annoncera ceci doit être considéré comme le représentant d'une société qui ne sait pas faire du référencement naturel.

7/ Un site WEB gratuit ça existe !

VRAI ! 3 Composantes minimales sont nécessaires pour qu'un site WEB soit utile; il faut :

  • un Hébergement avec un bonne bande passante, pour éviter que les pages ne s'affichent trop lentement
  • afficher des contenus aptes à attirer le regard et créer de l'intérêt, ce qui revient à ne pas être contraint par des formats de contenus inappropriés
  • que les pages du site WEB soit visibles par les moteurs de recherche, ce qui signifie pouvoir donner à volonté des aptitudes de référencement naturel à ses pages et contenus.

Le WEB n'est plus un terrain de gratuité ! Certes, on y trouve de l'information gratuite comme la météo, de l'information.... ou encore des fiches techniques; mais le consommateur doit savoir que ces informations sont systématiquement accompagnées voir enjolivées par d'autres informations à caractère mercantile.

Ainsi, notre BLOG gratuit http://ookawa-corp.over-blog.com/ de la plateforme https://www.over-blog.com/ n'échappe pas à la règle : des encarts PUB viennent systématiquement diluer les messages des articles, et ralentir leur affichage ! Vouloir ôter ces PUB reviendrait à payer la plateforme: le Gratuit deviendrait payant.

8/ Sur le WEB, c'est binaire : on est VU ou PAS VU !

FAUX ! A nouveau, nous emploierons le chiffre "3" pour distinguer 3 cas de figure ou 3 états.

Sur le WEB il faut distinguer :

  • la présence : on accède à un contenu par une adresse; cette adresse ou URL est envoyée au consommateur ou trouvée parmi d'autres contenus, sans signe distinctif. L'accès est donc possible, mais il n'y a rien d'ostensible. Il est impératif d'être présent parmi 1000 Milliards de pages WEB.
  • la visibilité : au supplément de la présence, la visibilité est synonyme de la faculté à être vu. Un peu comme un point rouge au milieu d'une page blanche, une page visible se distingue des autres pages. Pour ce faire, on verra plus particulièrement telle ou telle data qui tirera l'ensemble d'un article, d'un dispositif.
  • la position : pour vendre par internet ses produits comme ses services, il est obligatoire d'être positionné. En effet, le consommateur va rarement (souvent à tord) chercher une information au-delà de la 3ème page de résultats que produisent les moteurs de recherche. la position c'est le moyen d'obtenir du trafic. Il est à remarquer que beaucoup de pages sont positionnées et pour autant pas ou peu visibles (souvent par manque de contenus saillants : images, images panoramiques ou 360°, vidéo, 3D).

Ainsi selon tel ou tel procédé, comme selon sa tactique, on fera apparaître un contenu plus qu'un autre; on insistera sur l'émergence d'un contenu plus qu'un autre. Ce qu'assurément un site WEB gratuit ne permettra pas d'obtenir ni de faire.

9/ Pour être positionné sur le WEB, il faut payer (très) cher !

Tout est relatif. Il convient en effet de distinguer l'espace réel ou physique de l'espace digital. Dans le cas, où on serait présent et visible et positionné dans l'espace digital sur une recherche de mot-clés à forte valeur ajoutée, et qu'on serait absent dans l'espace réel pour ces mêmes mots il sera toujours moins cher d'être positionné sur le WEB.

Un exemple que nous citons souvent : la principale rue commerçante de votre ville est entièrement occupée par des boutiques et enseignes et les panneaux publicitaires sont rares.

Il sera opportun si on est absent de cet espace physique ou réel, d'être positionné sur le WEB lors des recherches par Internet qui concerneront telle ou telle activité ou bien enseigne ou bien adresse physique.

FAUX ! Si votre concurrence est peu agressive, que votre position soit déjà acquise et qu'il faille la maintenir ou que vous souhaitiez acquérir la position, il vous faudra dépenser moins qu'en cas de forte agressivité du marché. Tout est une question de surenchère (mot-clés sponsorisés) ou de quantité de service (référencement naturel)

10/ Il suffit de payer 1 fois pour être définitivement positionné sur le WEB !

FAUX ! Les modalités de fonctionnement sur le WEB sont très souvent inspirées de celles de fonctionnement dans la vie réelle. Sur le WEB comme dans l'espace de vie réel, il y a des cycles, de la concurrence, et de la mondialisation. Autant le WEB permet d'entreprendre avec de grandes ambitions, autant il est nécessaire de surveiller sa concurrence comme les habitudes de ses consommateurs.

Ainsi, on surenchérira lorsque nécessaire, voire systématiquement selon ses moyens, sa tactique et ses ambitions.

Source : www.3D-Web-Center.com

Source : www.new3s.com

ATTENTION aux arnaques des  AGENCES WEB - Agences en création de site WEB - SEO - Fausses promesses classement Google
ATTENTION aux arnaques des  AGENCES WEB - Agences en création de site WEB - SEO - Fausses promesses classement Google

2ème PARTIE : CONSEILS :

Lorsque vous êtes chef d'entreprise, vous devez faire face à des arnaques chaque jour.

Ces arnaques sont de plus en plus méthodiques et rusées et parmi elles, les escroqueries d'agences web se multiplient, jetant ainsi une mauvaise image sur toute une profession où la majorité des entreprises sont honnêtes et font du bon travail. Dans cet article nous voulons éclaircir les choses et montrer certaines pratiques abusives et irrespectueuses envers les entreprises. Nous ne voulons pas pointer du doigt une agence web précisemment, mais dénoncer certaines agences qui gagnent beaucoup d'argent avec des pratiques malhonnêtes. Malheureusement trop peu d'entreprises clientes portent plainte et ces agences peuvent ainsi continuer leur activité en toute impunité, alors qu'il suffirait de quelques actions pour faire tomber les escrocs.

1. Manque de transparence

La première chose que font ces agences lorsqu'ils démarchent leurs clients est de se faire passer pour des commerciaux ou des responsables de fond d'investissement.Ils vont se présenter ainsi et dire que l'entreprise a été choisie pour faire l'objet d'un investissement important. On imagine que le chef d'entreprise est à la fois surpris et heureux que son entreprise soit en quelque sorte "l'élue". La vente va continuer en disant que l'investissement se fera si l'entreprise acquiert un site web pour la modique somme de trois ou quatre mille euros par an. Le prix d'un site web est soit disant un prix exceptionnel et il faut faire vite pour prendre sa décision. À aucun moment le commercial dit qu'il est en fait commercial pour l'agence web et qu'il n'y aura pas d'investissement.

2. Contrat sur plusieurs années

C'est une pratique fréquente et la plupart des agences le font. Ce n'est pas une arnaque en soit mais je trouve que ce "verrouillage" dans le temps est un manque d'éthique et de respect pour le client comme l'était l'engagement des forfaits mobiles sur 24 ou 36 mois par le passé. L'agence va simplement dire à l'entreprise que l'engagement sur trois, quatre, cinq voire même cinq ans sont obligatoires et que sinon l'agence perdrait de l'argent ! Et en général l'entreprise va payer entre deux mille et quatre mille euros par an pendant cette durée, puis l'hébergement, le nom de domaine et les mises à jour les années suivantes. Partez plutôt pour un simple engagement annuel.

3. Appartenance du nom de domaine et des codes

Beaucoup d'agences achètent le nom de domaine du site (www.exemple.fr) à leur nom, c'est à dire que lorsque l'entreprise dit : "Je voudrais me passer de vos services et héberger mon site sur un hébergeur en ligne" le réponse est : "Le nom de domaine nous appartient, ça fera X euros" ! Certaines agences malhonnête font même une sorte d'enchère avec l'entreprise : "Si vous ne donnez pas X euros, nous mettrons le nom de domaine aux enchères". Il en va de même pour les codes HTML (le contenu textuel du site) qui est sur le contrat la propriété de l'agence, l'entreprise cliente doit donc payer pour récupérer ses codes. Vérifiez bien que vos codes vous appartiennent, ainsi que votre nom de domaine.

4. Prix abusifs

Nous évoquions plus haut la durée d'engagement, mais il y a un point essentiel qu'il faut remettre en cause : un site vitrine ne vaut pas plus de quatre mille euros par an ! Qu'une agence demande deux ou trois mille euros pour la première année, puis un prix plus bas (en général divisé par deux) à partir de la deuxième année est tout à fait concevable. Ce travail demande des compétences et beaucoup de travail, et il est normal que l'agence ou le freelance gagne sa vie correctement, mais il y a des limites aux niveaux des prix. Et les arguments du style : "Vous préférez une Mercedes ou une 2CV" pour justifier un prix deux ou trois fois plus élevé qu'une autre agence n'est pas recevable non plus !

5. Fausses promesses

"Avec nous vous serez en première page de Google alors qu'avec une autre agence vous serez loin derrière". Ce genre de fausses promesses, des entreprises en reçoivent tous les jours de la part des commerciaux d'agences web. Bien entendu aucune agence n'a la certitude de pouvoir placer le site d'un client en première page de Google, c'est un travail difficile et qui demande de nombreux mois. Dans la même veine, certaines agences disent à leur clients qu'ils ont un "pacte avec Google" pour que les sites de leurs clients soient toujours très bien classé, ces agences peuvent aller se pendre : Google ne fait de pacte avec personne !

source : http://www.kalipub.com/blog/weborama/arnaque-d-agences-web.html

Repost0
Commenter cet article
A
Bonjour,

Super article, merci ! Chaque jour de nouvelles agences web se créent. Alors entre faux devis, TJM croissants ou encore facturation de maintenance invisible, les arnaques se sont répandues sur la toile. Pour les porteurs de projets web, il est parfois difficile de juger de la qualité d'une agence, surtout sur leur site de présentation, ou bien d'évaluer un devis. On vient justement de publier un article sur les arnaques des agences web, avec des conseils pour éviter de se faire avoir : http://www.lafabriquedunet.fr/blog/zoom-arnaques-agences-web/

Encore merci et à bientôt,

Adrien.
Répondre
O
Merci à vous de commenter les articles d'OOKAWA.
La collaboration est l'une des manières efficaces d'informer.

Salutations
OO