Alibaba cède son site e-commerce aux Etats-Unis

Publié le 25 Juin 2015

Alibaba cède son site e-commerce aux Etats-Unis

Alibaba cède son site e-commerce aux Etats-Unis

11 Main vous est sûrement inconnu. Cette plateforme de vente en ligne a été lancée par Alibaba aux Etats-Unis en juin 2014.

Un an plus tard, le géant chinois cède la majorité de ses parts : il semble bien que le site n’ait servi que de vitrine avant introduction en bourse d'Alibaba.

Un an quasiment jour pour jour après son lancement, 11 Main change de main. Ce site e-commerce devait servir de vitrine américaine à son créateur, Alibaba. Plateforme de vente en ligne, il rassemble, selon le groupe chinois, quelque 2000 vendeurs, créateurs indépendants et petites entreprises américaines. Néanmoins, le site n’a jamais su trouvé ses marques dans un marché ultra-concurrentiel, trusté par des eBay et autres Amazon.

Alibaba n’a donné aucun chiffre quant au bilan de sa filiale : impossible donc de savoir si cette année d’activité a été catastrophique ou non. De même, on ignore les détails financiers précis de l’opération, on sait simplement que l’entreprise a vendu une partie de ses parts à OpenSky, une société à l’origine d’une plateforme e-commerce concurrente. Par ailleurs, le Chinois se sépare également de trois autres sociétés américaines dédiées à la logistique

Alibaba reste au capital

11 Main ne disparaît pas pour autant : « OpenSky et 11 Main vont joindre leurs forces pour former une entreprise indépendante solide et saine », proposant « plus de 50 000 marques à des millions de consommateurs », indique un communiqué transmis à Reuters. Alibaba n’abandonne pas totalement 11 Main, il conserve 36,7% des parts de la plateforme.

Faut-il y voir un échec ou au contraire une réorientation stratégique ? Le 10 juin, Jack Ma dévoilait un pan important de sa stratégie internationale. Le fondateur du groupe ne voyait pas Alibaba s’implanter à l’étranger mais servir de vitrine pour « aider les entreprises américaines à s’exporter en Chine, à y vendre leur produits ». D’autant que 11 Main n’a jamais été une priorité pour Alibaba : lancée peu de temps avant l’IPO record du géant, elle n’a servi finalement qu’à démontrer les ambitions internationales d’Alibaba et à rassurer ainsi les investisseurs.

source : http://www.linformaticien.com/actualites/id/37137/alibaba-cede-son-site-e-commerce-aux-etats-unis.aspx

Repost 0
Commenter cet article