Google lance un service gratuit de musique en ligne

Publié le 27 Juin 2015

Le consommateur ne veut pas toucher un grand nombre de boutons… Il souhaite que la musique soit appropriée au contexte qu'il choisit

Elias Roman, responsable de Google Play Music

Google lance un service gratuit de musique en ligne

Pour contrer Apple, le géant californien expérimente un nouveau service d'écoute en ligne

Google surprend nombre d'observateurs en offrant tout d'un coup aux États-Unis un nouveau service gratuit d'écoute de musique sur internet. Le géant californien s'attaque ainsi directement à Pandora Media, établi sur ce créneau depuis des années. Le moment choisi par Google pour faire son annonce s'explique aussi par le lancement le 30 juin par Apple d'un service de streaming qui sera payant et à ce titre concurrencera Spotify.

La stratégie de Google semble relever de l'expérimentation: son propre service payant baptisé Google Play Music existe depuis 2013.

Il coûte 9, 99 dollars par mois et permet d'écouter en ligne plus de 30 millions de morceaux.

De son propre aveu, Google cherche maintenant un moyen d'habituer les internautes et propriétaires de smartphones qui fonctionnent sur son logiciel Android, à rester dans son écosystème pour écouter leur musique préférée. Si Google n'y parvient pas dans le cadre de son offre payante, les amateurs de musique seront peut-être séduits par l'offre gratuite, mais financée par de la publicité? À ce jour Google refuse de dire combien de personnes utilisent son service payant, mais se contente d'indiquer que le nombre a doublé depuis un an.

L'internaute ne peut pas choisir sa chanson

D'autres aspects de l'annonce de Google surprennent. Le nouveau service gratuit ne donne pas à l'utilisateur toutes les fonctionnalités de Google Play Music. Ainsi l'internaute ne peut pas exactement décider la chanson qu'il va écouter. Il peut simplement choisir un genre, un style, une période ou une ambiance. «Le consommateur ne veut pas toucher un grand nombre de boutons… Il souhaite que la musique soit appropriée au contexte qu'il choisit» explique Elias Roman, responsable de Google Play Music à notre confrère The Verge. D'autres fonctionnalités du service payant disparaissent dans la version gratuite: notamment le retour en arrière, l'annonce de la prochaine chanson ou la possibilité d'en changer le nom. Google compare son service gratuit de streaming à celui d'une radio très spécialisée que l'on choisit mais dont on ne peut pas ensuite modifier les programmes. Autre surprise: le service risque de cannibaliser les «mix» et les chaînes gratuites de musique déjà offerts par YouTube, une filiale de Google.

Deux jours après la spectaculaire reculade d'Apple face à la chanteuse vedette Taylor Swift, Google s'engage un peu plus dans un modèle de distribution de musique qui suscite aussi des critiques croissantes de la part des auteurs et interprètes: comme Spotify, Google ne verse avec sa nouvelle offre que des droits d'auteurs dans le cadre du régime applicable aux radios numériques. Or ces tarifs sont moins favorables que dans le modèle de distribution où l'utilisateur, en achetant la chanson, devient propriétaire d'un exemplaire du morceau. Taylor Swift, dans une démarche qui montre la révolte grandissante des chanteurs contre la puissance des géants d'internet, vient d'obtenir qu'Apple s'engage à payer aux musiciens ces droits limités dès que leurs œuvres seront écoutées sur le nouveau service Apple Music, et non pas au terme de la période d'essai de trois mois, comme Apple l'avait initialement décidé.

source : http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/2015/06/24/32001-20150624ARTFIG00039-google-lance-un-service-gratuit-de-streaming-de-musique.php?utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter

Rédigé par OOKAWA-Corp

Publié dans #google, #Apple, #iTune, #Spotify, #Google Play Music, #musique en ligne, #streaming, #youtube

Repost 0
Commenter cet article