Big DATA : l'heure du dépouillage du consommateur arrive ! Spotify ... - Dare to be better ? OK !

Publié le 21 Août 2015

Big DATA : l'heure du dépouillage du consommateur arrive ! Spotify ... - Dare to be better ? OK !

Après le trafic vient la monétisation !

Le service de streaming vient de modifier sa politique de confidentialité : il s’autorise à fouiller dans vos contacts ou vos photos, mais aussi vos amis Facebook et récupérer vos données de géolocalisation.

Alors qu’Apple Music semble avoir du mal à décoller (comme nous vous l’expliquions récemment), c’est l’occasion pour les concurrents de rappeler qu’ils existent et qu’ils sont aussi bons, voire meilleurs. Si Deezer se la joue très discrète ces derniers temps, Spotify adopte une stratégie étrange.

En effet, selon Wired, il vient de modifier sa politique de confidentialité. Et pas en mieux !

Voici trois raisons pour lesquelles vous devriez immédiatement résilier votre abonnement chez Spotify.

Avec votre permission, nous pouvons collecter des informations stockées sur votre téléphone mobile, comme vos contacts, photos ou autres fichiers média. La législation locale pourrait exiger que vous demandiez le consentement de vos contacts pour fournir leurs informations personnelles à Spotify, qui peut utiliser ces informations pour les fins mentionnées dans la présente politique de confidentialité

Spotify

​Spotify fouille votre téléphone

L’explication de Spotify est on ne peut plus claire : il peut voir et stocker les informations personnelles contenus dans votre téléphone mobile ! Le Suédois n’explique toutefois pas vraiment à quoi cela pourrait lui servir ; à moins de préparer de futurs services qui pourraient tirer parti de vos photos ? La dernière phrase est quant à elle on ne peut plus ridicule : comme si chaque utilisateur allait demander à toute sa liste de contacts leur consentement pour que Spotify puisse utiliser leurs données… !

Selon le type d'appareil que vous utilisez pour interagir avec le service et selon vos paramètres, nous pouvons également recueillir des informations sur votre emplacement géographique sur la base, par exemple, de la position GPS de votre téléphone ou d'autres services de localisation des appareils mobiles (comme le Bluetooth). Nous pouvons également recueillir les données de capteurs (comme les données concernant la vitesse de vos mouvements, par exemple si courez, marchez ou êtes à l’arrêt)

Spotify

Votre position géographique

Encore une fois les intentions de Spotify sont limpides, sans toutefois dévoiler ce qu’il pourrait faire de ces informations. On imagine qu’il pourrait imaginer de proposer certains types de musiques en fonction de votre comportement et de l’endroit où vous vous trouvez.

Vous pouvez lier votre compte Spotify avec des applications tierces. Si c’est le cas, nous pouvons recevoir les mêmes informations concernant votre utilisation de Spotify de la part de l’application tierce en question, mais aussi des informations sur votre activité accessible publiquement depuis l'application tierce. Cela comprend, par exemple, vos « J’aime » et les messages sur Facebook

Spotify

MàJ le 19 août pour les US

Pour terminer, Spotify écrit que si vous n’êtes pas d’accord avec tout cela, « merci de ne plus utiliser le service ». Notez que dans les préférences de votre compte, vous pouvez désactiver l’envoi de vos informations à des tierces parties. En revanche, rien n’empêche Spotify de collecter vos informations avec cette nouvelle politique de confidentialité, qui prend effet lors de la dernière mise à jour de l’application. Précisons enfin que cette mise à jour de la politique de confidentialité est effective sur la version américaine de Spotify (du 19 août), pas encore sur la française (qui date de février 2013).

source : http://www.linformaticien.com/actualites/id/37563/trois-bonnes-raisons-de-ne-plus-utiliser-spotify.aspx

Repost 0
Commenter cet article