Inde : nouvel eldorado de l’IT

Publié le 2 Octobre 2015

Lorsque je suis arrivé au gouvernement, j’ai vu que l’un des problèmes principaux était le décalage entre les gouvernants et le peuple.
Mais avec les réseaux sociaux, nous avons une liaison quotidienne.

Nous avions l’habitude d’avoir des élections tous les cinq ans. Désormais c’est toutes les 5 minutes. C’est une force immense de la démocratie

Le Premier ministre indien Narendra Modi

Inde : nouvel eldorado de l’IT

Le Premier ministre indien vient de se rendre dans la Silicon Valley durant deux jours au cours desquels il a signé de nombreux contrats avec des entreprises de technologie. Jour après jour, il devient de plus en plus évident que l’Inde est le prochain relais de croissance majeur des entreprises en général et de l’IT en particulier.

La Silicon Valley et la techno attirent les leaders des deux pays les plus peuplés au monde. Alors que le Président chinois quittait le territoire américain après une visite d’Etat au cours de laquelle il a rencontré les patrons des grandes entreprises technologiques (à la notable exception de Google et Twitter bannis de Chine) Narendra Modi, Premier ministre de l’Inde, arrivait pour une visite exclusivement consacrée à l’IT. Google a ainsi confirmé qu’il allait lancer le WiFi gratuit dans 500 gares du pays. De son côté Microsoft se propose de fournir un signal large bande à bas prix pour 500 000 villages du pays. Qualcomm va également investir 150 millions de dollars dans des start-up locales et d'autres initiatives seront prochainement dévoilées.

Réseaux sociaux et usine Apple ?

Mark Zuckerberg (qui n’a pas quitté son costume cravate de la semaine) a accueilli M. Modi dans les locaux de Facebook. Le Premier ministre, fervent adepte des réseaux sociaux, a encouragé ses pairs à utiliser ces nouveaux services. « Lorsque je suis arrivé au gouvernement, j’ai vu que l’un des problèmes principaux était le décalage entre les gouvernants et le peuple. Mais avec les réseaux sociaux, nous avons une liaison quotidienne. Nous avions l’habitude d’avoir des élections tous les cinq ans. Désormais c’est toutes les 5 minutes. C’est une force immense de la démocratie ».

Outre les sociétés déjà citées, M. Modi a également rencontré Tim Cook et lui a demandé de bâtir des usines de production dans le pays qu’il dirige. Apple n’ a évidemment fait aucun commentaire mais l’on sait que le constructeur regarde attentivement ce marché qui pourrait devenir – comme pour tous les autres acteurs – le prochain relais de croissance principal lorsque le marché chinois donnera des signes d’essoufflement, ce qui semble être en train d’arriver. Avec 1,25 milliard d’habitants, l’Inde sera le pays le plus peuplé au monde dans quelques années. C’est également aujourd’hui le pays au monde qui enregistre la plus forte croissance. Le pays compte aujourd’hui 168 millions d’abonnés à la téléphonie mobile et 277 millions d’internautes prévus fin 2015 selon eMarketer. Ces chiffres déjà importants montrent qu’il y a énormément de grain à moudre par rapport à la population globale du pays. Facebook compte déjà 132 millions d’abonnés dans le pays et Whatsapp est aujourd’hui l’application la plus populaire dans le pays.

Développer du contenu local

L’un des problèmes les plus importants auquel doit faire face l'Inde est le développement du contenu en Hindi ou dans l’une ou l'autre des 21 langues officielles. En effet, l’anglais n’est compris que par moins d’un sixième de la population. Les acteurs comme Facebook, Google ou Twitter vont ajouter de nouveaux langages et encourager les créateurs et développeurs locaux à créer plus de contenu.

source : http://www.linformaticien.com/actualites/id/37980/inde-nouvel-eldorado-de-l-it.aspx

Lire aussi : En investissant dans Paytm, Alibaba fait le pari du paiement mobile en Inde

Lire aussi : Le smartphone VA se démocratiser : Google Kit Kat pour l'Inde, l'Afrique ...

Lire aussi : Pourquoi allons-nous vers l'explosion prochaine des contenus mis en ligne, le BIG DATA - Plus que 0,5 Milliard d'africains, 40% des habitants de la planète sans accès à l'électricité

Repost 0
Commenter cet article