Frédéric Bardeau est coauteur du livre : Anonymous - pirates informatiques ou altermondialistes numériques ?

Publié le 27 Janvier 2016

La guerre menée par les Anonymous contre Daesch est clairement contre-productive

Eric Filiol, ancien de la DGSE

Frédéric Bardeau est coauteur du livre : Anonymous - pirates informatiques ou altermondialistes numériques ?

Sénat, Assemblée Nationale, site du Parti Socialiste, le blog de Jean-Jacques Urvoas… les Anonymous se déchaînent sur Internet pour protester contre la prolongation de l’état d’urgence.

La simultanéité de l’inaccessibilité de plusieurs sites Web n’est pas un hasard : ils ont tous été la cible d’un seul et même groupe. Et ce groupe serait les Anonymous ; c’est en tout cas ce qu’ils revendiquent sur Twitter.

Un groupe irresponsable ?

Si Anonymous jouissait d’une réputation de « Robin des bois du Numérique » il y a quelques années, le moins que l’on puisse dire est que l’image a été écornée au fil des derniers mois. Suite aux attentats du 13 novembre, le groupe assurait qu’il allait livrer une véritable guerre contre daesh. L’intention est louable mais dans les faits, « elle est clairement contre-productive », estime Eric Filiol, ancien de la DGSE et directeur du laboratoire en cryptologie à l’ESIEA.

Dans notre n° de janvier, nous écrivons effectivement que l’action des Anonymous est de plus en plus contestée et contestable, si ce n’est irresponsable par moment. « Ce n’est pas une communauté homogène. Il n’y a pas de chef, pas de consignes, pas de réelle organisation (…) Cette désorganisation est à la fois leur meilleure défense et leur point faible », explique l’auteur* Frédéric Bardeau.

Autre problème : l’ouverture du groupe. Chacun d’entre nous pouvant se revendiquer Anonymous, plusieurs attaques (DDoS notamment) auraient déjà été menées au nom du groupe mais avec des velléités bien plus mercantiles.

source : http://www.linformaticien.com/actualites/id/39323/etat-d-urgence-les-anonymous-passent-a-l-attaque.aspx

Repost 0
Commenter cet article