Google part en guerre dans le cloud et prévoit d'ouvrir 12 nouveaux datacenters

Publié le 25 Mars 2016

Google part en guerre dans le cloud et prévoit d'ouvrir 12 nouveaux datacenters

Le géant du Web accentue sa politique de présence physique de par le monde en annonçant qu’il va construire 12 nouveaux centres de données d’ici 12 à 18 mois.

Si les entreprises ont de plus en plus recours à des services hébergés à distance, cela signifie aussi un besoin de ressources croissant et donc, de plus en plus de centres de données. Et pour répondre à une demande mondialisée, cela signifie disposer de bâtiments partout dans le monde. A ce petit jeu, Google est en retard sur ses concurrents Amazon et Microsoft, mais plus pour longtemps.

En effet, Google devient de plus en plus agressif sur sa stratégie de construction de data centers et annonce 12 nouveaux édifices dans les 12 à 18 mois à venir. Très prochainement, les deux premiers ouvriront leurs portes aux Etats-Unis (Oregon) et au Japon (Tokyo). Ces datacenters serviront bien entendu à étendre la présence de Google pour la Google Cloud Platform.

La guerre est déclarée

A terme, le géant de Mountain View couvrira 15 régions du monde, contre 12 actuellement pour Amazon Web Services et 17 pour Microsoft avec Azure. C’est aussi une déclaration de guerre faite à ses deux concurrents car Google est, en termes de chiffre d’affaires, troisième sur ce marché derrière AWS et Microsoft.

C’est d’ailleurs la raison de la promotion en novembre dernier de Diane Greene, co-fondatrice de VMware, qui est désormais en charge des activités cloud. C’est aussi un signe que la bataille du cloud ne se joue plus uniquement (comme ce fut le cas pendant des années) sur les prix, mais désormais aussi sur la performance globale et les services associés.

source : http://www.linformaticien.com/actualites/id/39952/google-part-en-guerre-dans-le-cloud-et-prevoit-d-ouvrir-12-nouveaux-datacenters.aspx

Une patronne très expérimentée ! n effet, Diane Greene est l’une des co-fondatrices de la société VMware qu’elle a également dirigée pendant plusieurs années. Pour commenter cette nomination, Sundar Pichai, nouveau CEO de Google, explique avoir besoin de « quelqu’un qui comprend très bien les besoins des entreprises et nous aide à faire croître notre potentiel » dans le marché cloud professionnel. Âgée de 60 ans, Mme Greene est l’une des femmes les plus influentes dans le monde des technologies. Son nouveau titre sera « Vice présidente senior de l’activité entreprise de Google » et elle conservera son rôle au Conseil d’Administration d’Alphabet, la maison mère. Ce titre et cette nomination signifie donc que l’activité Entreprise - et tout particulièrement le Cloud - reste pour le moment dans le giron de Google. Mais, selon nous, la situation a vocation à évoluer et nous ne serions pas surpris que cette activité devienne indépendante à terme. - See more at: http://www.linformaticien.com/actualites/id/38602/google-promeut-la-co-fondatrice-de-vmware.aspx#sthash.2QLJHpHQ.dpuf

Une patronne très expérimentée ! n effet, Diane Greene est l’une des co-fondatrices de la société VMware qu’elle a également dirigée pendant plusieurs années. Pour commenter cette nomination, Sundar Pichai, nouveau CEO de Google, explique avoir besoin de « quelqu’un qui comprend très bien les besoins des entreprises et nous aide à faire croître notre potentiel » dans le marché cloud professionnel. Âgée de 60 ans, Mme Greene est l’une des femmes les plus influentes dans le monde des technologies. Son nouveau titre sera « Vice présidente senior de l’activité entreprise de Google » et elle conservera son rôle au Conseil d’Administration d’Alphabet, la maison mère. Ce titre et cette nomination signifie donc que l’activité Entreprise - et tout particulièrement le Cloud - reste pour le moment dans le giron de Google. Mais, selon nous, la situation a vocation à évoluer et nous ne serions pas surpris que cette activité devienne indépendante à terme. - See more at: http://www.linformaticien.com/actualites/id/38602/google-promeut-la-co-fondatrice-de-vmware.aspx#sthash.2QLJHpHQ.dpuf

Repost 0
Commenter cet article