La Presse américaine a perdu la moitié de ses emplois en 25 ans

Publié le 8 Juin 2016

Peu d'industries ont été autant affectées par l'ère du numérique [...] que les journaux et les autres secteurs de l'édition

le département du Travail

La Presse américaine a perdu la moitié de ses emplois en 25 ans

LA PRESSE AMÉRICAINE A PERDU LA MOITIÉ DE SES EMPLOIS EN 25 ANS

Autour de 317 000 emplois sur les 594 000 que comptait la presse papier aux Etats-Unis en mars 1991 ont depuis disparu, selon les chiffres publiés le 6 juin par le département du Travail américain.

Cela représente la disparition de 53% des emplois de la presse quotidienne et magazine américaine en 25 ans.

Le nombre de journaux quotidiens n'a quant à lui baissé que de 16% ces 25 dernières années.

Dans le même temps, l'information sur internet a créé quelque 169 000 postes, soit une perte nette de 148 000 emplois au total. Parmi les nombreux métiers qui ont souffert, voire disparu, dans cette mutation ceux liés à la mise en page et à l'impression.

«Peu d'industries ont été autant affectées par l'ère du numérique [...] que les journaux et les autres secteurs de l'édition», résume le département du Travail.

Les pure players aussi

Et la situation pourrait encore s'aggraver. Le New York Times vient d'ouvrir un guichet départ et ces mesures d'économies ne concernent plus seulement la presse papier, puisque des sites en vogue comme Vice et Mashable ont également annoncé récemment des réductions d'effectifs.

«Je n'y vois pas un retour de manivelle, mais certains sites, qui ont cru extrêmement rapidement à leurs débuts n'ont pas atteint leurs objectifs. [...] Ils doivent donc s'ajuster», analyse Rick Edmonds, spécialiste de l'économie des médias au sein de l'institut indépendant Poynter, cité par l'AFP.

Delphine Soulas-Gesson, avec AFP

source : http://www.strategies.fr/actualites/medias/1042320W/actu.html

Repost 0
Commenter cet article