Pourquoi Microsoft dépense 26 milliards de dollars pour acheter LinkedIn

Publié le 14 Juin 2016

Pourquoi Microsoft dépense 26 milliards de dollars pour acheter LinkedIn

Pourquoi Microsoft dépense 26 milliards de dollars pour acheter LinkedIn

Le groupe informatique rachète le réseau social professionnel pour 26,2 milliards de dollars. Le Figaro revient sur les raisons de cette opération record.

C'est l'un des plus gros rachats jamais vu dans le milieu des nouvelles technologies. Lundi, Microsoft a annoncé l'acquisition de LinkedIn pour 26,2 milliards de dollars. Créé en 2003, il s'agit d'un réseau social dédié aux professionnels. On peut y héberger son CV, contacter des recruteurs ou des potentiels candidats ou même y publier des articles de blog. Cette acquisition peut étonner de prime abord. Microsoft n'est presque pas présent dans le secteur des réseaux sociaux, sinon avec Yammer, acheté en 2012. LinkedIn pourrait pourtant s'avérer un bon partenaire pour le groupe informatique.

LinkedIn et Microsoft visent le même public: les professionnels

Microsoft est un habitué du milieu des entreprises, qu'il équipe de logiciels et de solution de stockage de données. Mais il s'est pris de plein fouet la vague du mobile et a tardé à adapter ses produits aux nouvelles pratiques de ses clients. Microsoft a tenté de rattraper son retard en lançant ses propres smartphones et son système d'exploitation mobile. Cette opération s'est faite à grands frais, notamment au travers du rachat de la division mobile du fabricant finlandais Nokia, pour 5,4 milliards d'euros. Il a aussi adapté ses logiciels les plus emblématiques pour le mobile, mais en les réservant à son propre écosystème. L'arrivée de Satya Nadella à la tête de Microsoft, en 2014, a sonné la fin de cette stratégie en vase clos. L'une de ses premières décisions aura été d'ouvrir Office 365, la version mobile de la célèbre suite bureautique, à Android et iOS, les systèmes d'exploitation mobile de Google et Apple. Office 365 compte 22 millions d'abonnés payants. Satya Nadella a aussi arrêté les frais dans la production de smartphones, en licenciant la quasi-totalité des anciens employés de Nokia. Seules les activités dans les mobiles professionnels ont échappé à la coupe. Enfin, le PDG de Microsoft a placé le «cloud», les services et les données hébergées en ligne, comme axe principal de développement. L'entreprise a amélioré ses offres à destination des professionnels. On lui prêtait en 2015 des intentions de rachat de Salesforce, un spécialiste des services informatiques dans le cloud. C'est finalement LinkedIn qui rejoint son immense galaxie.

LinkedIn a des données précises sur les entreprises et ses salariés

Depuis 2003, LinkedIn récolte une foule d'informations sur les professionnels du monde entier. Il connaît le CV de ses 433 millions de membres, mais aussi leur lieu de travail, leurs expériences passées, leur patron, leurs employés, les universités dans lesquelles ils ont étudié, etc. Pour Microsoft, ces données sont extrêmement précieuses. Elles lui ouvrent la voie vers des millions d'entreprises dans le monde, soit autant de clients potentiels pour des services comme Azure (sa solution d'analyse et de stockage dans le cloud pour les entreprises) ou Office 365. LinkedIn possède une autre information cruciale: l'adresse mail de ses utilisateurs. Le réseau social professionnel envoie régulièrement des messages à ses membres pour les tenir au courant de l'actualité de leurs contacts. Le site est même réputé pour son instance, contactant ses utilisateurs pour de nombreuses raisons: l'ajout d'un contact, un bilan hebdomadaire, une actualité jugée intéressante, etc. Microsoft pourrait désormais en faire de même.

On peut également imaginer des offres couplées entre les logiciels de Microsoft et les abonnements payants de LinkedIn. Par exemple, un client d'Office 365 pourrait se voir offrir un compte premium sur LinkedIn. C'est déjà le cas pour Yammer, un autre réseau social professionnel possédé par Microsoft, qui est intégré à la suite bureautique depuis le début de l'année.

LinkedIn est une entreprise mobile

Lors de son arrivée à la tête de Microsoft, en 2014, Satya Nadella a déclaré le mobile comme étant l'un des piliers du futur de son entreprise. Le groupe informatique ne peut pas rivaliser avec ses rivaux dans la production de smartphones, comme le prouve l'échec retentissant de son rachat de Nokia. En revanche, il possède une expertise unique: les logiciels. Aujourd'hui, Microsoft tente de s'imposer dans le mobile comme il l'a fait sur les ordinateurs, en développant ou en rachetant des applications utiles aux utilisateurs de smartphones et de tablettes. C'est le cas d'Office 365, mais aussi de Sunrise, un agenda en ligne, ou de l'application de mail Accompli. LinkedIn, de son côté, est une entreprise tournée vers le mobile. Près de 60% de ses utilisateurs utilisent son application pour smartphone et tablette. Cette dernière a été largement rénovée à la fin de l'année dernière, se rapprochant de Facebook et de sa présentation sous forme de fil d'actualité. LinkedIn s'intègre donc bien au porfolio de Microsoft.

source : http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/2016/06/13/32001-20160613ARTFIG00262-pourquoi-microsoft-depense-26-milliards-de-dollars-pour-acheter-linkedin.php

Fortement plébiscité pour la stimulation des Campagnes Publicitaires, la fonction de Community Manager vue par New3S est de savoir évoluer transversalement depuis le métier de rédacteur à celui de colporteur d'information pour aboutir à celui de créateur et de rassembleur de Communauté

Fortement plébiscité pour la stimulation des Campagnes Publicitaires, la fonction de Community Manager vue par New3S est de savoir évoluer transversalement depuis le métier de rédacteur à celui de colporteur d'information pour aboutir à celui de créateur et de rassembleur de Communauté

Un CLIC de partage vaut des Millions de Mots - Be-Sociable

Un CLIC de partage vaut des Millions de Mots - Be-Sociable

Les défis des 10 prochaines années ! Résister, Surnager, ... sinon disparaitre ?

Les défis des 10 prochaines années ! Résister, Surnager, ... sinon disparaitre ?

Repost 1
Commenter cet article