La réalité virtuelle star du salon high tech IFA

Publié le 1 Septembre 2016

La réalité virtuelle star du salon high tech IFA

La réalité virtuelle star du salon high tech IFA

Le salon de l'électronique grand public IFA, qui se tient actuellement au Tempodrom de Berlin, offre cette année une plongée dans un monde technologique où virtualité et réalité se mélangent. S'il n'est pas certain que des Pokémon seront à chasser dans les allées de la grand-messe de la high tech, qui s'est ouverte à la presse le 31 septembre, la réalité virtuelle, tout comme la réalité augmentée, «est LA tendance du moment», assure Ian Fogg, analyste chez IHS Insight.
Il s'agit de la «Next Big Thing» de l'univers de l'électronique grand public pour le cabinet Deloitte qui a présenté mercredi 1er septembre une étude conjointe avec la fédération allemande de la high tech Bitkom.

Bouleverser les habitudes

Le succès planétaire du jeu inspiré des petits monstres de Nintendo «donne un avant-goût de la fascination» qu'exercent sur beaucoup ces nouvelles technologies superposant ou mélangeant réel et virtuel, estime Hans-Joachim Kamp, président de la fédération professionnelle GFU, coorganisatrice de l'IFA.
Cela «a le potentiel pour bouleverser beaucoup de nos habitudes, et ce bien au-delà des domaines du jeu et du loisir», avance Hans-Joachim Kamp. L'étude de Deloitte et du Bitkom y voit notamment un intérêt pour visionner des concerts, des événements sportifs, des films et même certaines informations.

Redonner un coup de fouet aux smartphones

D'après la banque Goldman Sachs, réalité virtuelle, qui transporte ailleurs grâce à des lunettes spéciales, et réalité augmentée, qui agrémente ce que l'on voit d'éléments virtuels, représenteront d'ici 2025 un marché mondial de 80 milliards de dollars, la taille actuelle du marché des ordinateurs de bureau.

Un milliard d'euros d'ici à 2020 juste en Allemagne, selon Deloitte.
Par ricochet, la réalité virtuelle et ses besoins d'images de très haute qualité pourrait bien donner un coup de fouet à un marché des smartphones devenu mature et alors que le marché mondial de l'électronique grand public devrait reculer de 5% cette année, pesant tout de même quelque 814 milliards d'euros.

source : http://www.strategies.fr/actualites/marques/1045446W/ce_matin.html

Repost 0
Commenter cet article