Le tout premier satellite destiné au projet Internet.org de Facebook part en fumée ...

Publié le 2 Septembre 2016

SpaceX - Static Fire Anomaly - AMOS-6 - 09-01-2016

Le tout premier satellite destiné au projet Internet.org de Facebook part en fumée ...
Le tout premier satellite destiné au projet Internet.org de Facebook part en fumée ...
Le tout premier satellite destiné au projet Internet.org de Facebook part en fumée ...

Des millions de dollars partis en fumée. Mais aussi un symbole. Hier, une fusée Space X a explosé sur le pas de lancement à Cap Canaveral (Floride). A son bord, le tout premier satellite destiné au projet Internet.org de Facebook.

Les images sont impressionnantes. On voit tout d’abord sur le pas de lancement la Falcon 9, une des fusées de Space X. Une épaisse fumée s’en dégage. Puis l’explosion. L’intégralité de la structure s’embrase. L’incident a été filmé hier à Cap Canaveral, en Floride, où la fusée d’Elon Musk effectuait un test. Heureusement, aucun blessé n’est à déplorer

Mais il y a plusieurs victimes, la première étant le programme Space X. Si une de ses fusées a réussi pour la première fois à se poser sur une barge, après maints essais infructueux, c’est le second module à subir un incident qui finit par la destruction de la fusée. En juin 2015, c’est la Falcon censée ravitailler l’ISS qui s’était évaporée. Malgré les prix cassés du vol spatial Space X, il y a de quoi refroidir les ardeurs des clients potentiels.

Dégâts collatéraux

Autre victime, Facebook. L’entreprise américaine devait en effet utiliser la Falcon 9 pour mettre le premier satellite du projet Internet.org en orbite. Satellite qui se trouvait déjà dans la fusée au moment de l’explosion. Il devait permettre de poser le premier jalon d’un accès Internet pour l’Afrique subsaharienne, en partenariat avec le Français Eutelsat, qui aurait dû fournir le réseau. Ce dernier estime que l’explosion amputera son chiffre d’affaires de 5 millions d’euros pour 2016, 15 millions d’euros pour 2017 et entre 25 et 30 millions en 2018.

Surtout, c’est la société israélienne Spacecom qui devrait la première faire les frais de cet incident. Amos-6, le satellite embarqué dans la Falcon 9, était son bébé. Ce sont 200 millions de dollars qui viennent de partir en fumée pour cette entreprise déjà en difficulté. Pire encore, le fonds d’investissement chinois, potentiel repreneur de Spacecom, avait soumis l’opération à une condition, la réussite du lancement du satellite.

Du côté d’Ariane, Atlas et Proton, les lanceurs européens, américains et russes, on doit au contraire se sentir rassurés. Ce n’est pas demain que les Falcon de Space X viendront remplacer leurs fusées. Quant à Elon Musk, il va pouvoir rêver de Mars encore un peu plus longtemps.

source : http://www.linformaticien.com/actualites/id/41515/space-x-et-internet-org-explosent.aspx

Repost 0
Commenter cet article