Nouvelle initiative dans les voitures sans conducteur

Publié le 5 Septembre 2016

Carol Reiley, co-fondatrice et présidente de la jeune pousse drive.ai, émanation du laboratoire d’intelligence artificielle de l’université de Stanford

Carol Reiley, co-fondatrice et présidente de la jeune pousse drive.ai, émanation du laboratoire d’intelligence artificielle de l’université de Stanford

Nouvelle initiative dans les voitures sans conducteur

Nouvelle initiative dans les voitures sans conducteur

Drive.ai veut donner de l’intelligence à tous les véhicules en circulation et non pas en construire de nouveaux.

Alors que le marché de la voiture sans conducteur tend à devenir passablement encombré, une nouvelle start-up vient mettre son grain de sel avec une approche radicalement différente. En effet, drive.ai, émanation du laboratoire d’intelligence artificielle de l’université de Stanford, propose une approche radicalement différente. Plutôt que construire un nouveau véhicule, Drive.ai commercialise une série de capteurs et senseurs avec pour objectif de « vendre le cerveau d’une voiture », selon les termes de Carol Reiley, co-fondatrice et présidente de la jeune pousse (photo ci-contre).

A installer partout

A l’instar de ses concurrents, Drive.ai propose une série de capteurs, senseurs, radar et LiDAR (système de détection par laser). A ces capteurs est ajouté un logiciel de Deep Learning ainsi qu’un panneau de toit qui informe les piétons des intentions du véhicule, comme vous pourrez le découvrir sur les illustrations. Notons que des brevets liés à la communication entre le véhicule et les piétons ont déjà été déposés par plusieurs entreprises, Google et BMW notamment. Carol Riley indique que des partenariats ont d’ores et déjà été signés mais sans en révéler la nature. Elle précise que la commercialisation devrait intervenir à l’horizon 2020, une date commune à la quasi-totalité des projets de ce type. Drive.ai est la 13ème entreprise en Californie à tester les technologies sans conducteur sur les routes publiques et Mme Riley précise que drive.AI est la 5ème en termes de kilomètres déjà parcourus. Actuellement, une petite dizaine de véhicules sillonneraient les routes californiennes.

L’entreprise a pour le moment levé 12 millions de dollars pour son premier tour de table principalement auprès du fonds Oriza Ventures. Parmi les membres du Conseil d’aminsitration figure Steve Girsky qui a siégé au CA de General Motors pendant 7 ans. La vingtaine d’employés de l’entreprise sont majoritairement des docteurs issus du laboratoire d’IA de Stanford. Carol Riley est l’une des fondatrices avec 8 autres collaborateurs.

source : http://www.linformaticien.com/actualites/id/41532/nouvelle-initiative-dans-les-voitures-sans-conducteur.aspx

Nouvelle initiative dans les voitures sans conducteur
Repost 0
Commenter cet article