La Norvège veut interdire la vente de voitures à essence d'ici 2025

Publié le 19 Octobre 2016

La Norvège veut interdire la vente de voitures à essence d'ici 2025

La Norvège réfléchit à l'interdiction de la vente de voitures à essence, elle serait alors un des premiers pays à ne faire rouler ses citoyens qu'à l'électrique.

Alors que les voitures électriques continuent leur expansion en Norvège, le pays des fjords pourrait bien décider de réduire à zéro le nombre de véhicules à essence ou gasoil sur les routes de Norvège d'ici 2025.

Ce projet a été dévoilé au début du mois de juin, rapporte le quotidien norvégien Dagens Næringsliv. Le parti démocrate et le parti libéral, quant à eux, ont confirmé travailler sur cette proposition, rapporte le journal les Echos tandis que le Parti du progrès, d'extrême-droite, n'a pas confirmé.

Si le projet est validé, cette réforme se fera cependant progressivement et les véhicules à essence circulant actuellement ne sont pas directement concernés. L'objectif est d'arriver au fur et à mesure à des transports 100% électriques.

 

La Norvège, championne en la matière

Si le gouvernement norvégien envisage ce genre de réformes, c'est parce qu'il enregistre dernièrement d'excellents résultats en termes de ventes de véhicules électriques. Déjà en 2015, au premier trimestre, ces véhicules représentaient un tiers du nombre d'immatriculations totales enregistrées en Norvège.

Pour arriver à ces chiffres, le gouvernement norvégien mène une politique incitative: crédits d'impôts, péages et stationnements gratuits... les avantages à acheter une voiture électrique sont nombreux. Grâce à ces politiques, les ventes de véhicules électriques ont augmenté de 24% en seulement un an. Cependant le gouvernement pourrait même pâtir de ce «trop plein» d'avantages: le manque à gagner fiscal représentait près de 300 millions de dollars en 2014.

 

 

La France réalise aussi de bonnes performances

Paris accueillait pour la première fois en avril dernier, un prix de Formule E, une conséquence du nombre grandissant de Français qui s'équipent de véhicules électriques. Et en termes de voitures électriques, Paris est la plus efficace, avec le développement de systèmes d'autopartage comme Autolib', Utilib' et maintenant Belib'.

Afin d'inciter les consommateurs, l'État français a mis en place une prime à l'achatqui peut atteindre un montant de 10.000 euros si l'acheteur se sépare en même temps d'un véhicule diesel d'au moins 10 ans. Ainsi, la Renault Zoé, 100% électrique, est leader des ventes de voitures électriques en France (50% du marché en avril 2016).

source : http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2016/06/14/20002-20160614ARTFIG00017-la-norvege-veut-interdire-la-vente-de-voitures-a-essence-d-ici-2025.php

Repost 0
Commenter cet article

Mina 08/11/2016 07:09

Ah, quelle bonne initiative de la Norvège ! :) Je savais que le marché automobile électrique gagnait de plus en plus le terrain, mais pas à ce point. Je me souviens avoir vu une vidéo (celle-ci https://www.youtube.com/watch?v=m08mnIqXqP8 ) qui parlait justement du développement de la voiture électrique en France et de sa capacité à s’installer durablement. Paris est un bon exemple de ce progrès ! :) Avec la prime d’achat que l’État a mis en place, je pense que le secteur des véhicules électriques a un bel avenir dans le pays. À bientôt !

Mina 11/11/2016 05:43

Très bonne chose que New Delhi emboîte le pas ! :) Merci pour les précisions. Au revoir. :)

OOKAWA-Corp 08/11/2016 19:56

Effectivement Mina, le marché décolle peu à peu. Lorsqu'on sait qu'à New Delhi aujourd'hui 08/11/2016, les véhicules diesel de plus de 15 ans sont interdits à la circulation, pour cause de pollution, il n'y a pas que France et à Paris que le 'courant' passe.
La video que vous présentez est de 2013, presque 4 ans.
Les arguments en faveur de l'auto électrique sont toujours d'actualité.