Le digital est la priorité n°1 à long terme pour PSA et pour Renault

Publié le 6 Octobre 2016

Avis d’expert: Pascal de Lima, économiste et enseignant à Sciences Po
Avis d’expert: Pascal de Lima, économiste et enseignant à Sciences Po

Le digital est la priorité numéro un à long terme pour PSA et pour Renault

Cela signifie qu’il est le point de départ à partir duquel tout le reste découle (structures, stratégies et performances). L'enjeu du big data passe ainsi avant celui des nouveaux systèmes électriques et des véhicules hybrides.

Ces priorités stratégiques ont vocation à permettre de développer la présence des constructeurs sur les marchés émergents, même si ces derniers connaissent une crise temporaire. On continuera pour PSA la tendance entamée depuis 2013.

Les entreprises technologiques concurrencent aujourd'hui les constructeurs classiques, comme PSA ou Renault. Exactement comme dans le secteur bancaire, qui donne le rythme des innovations, et notamment en matière de gestion de la relation client. Les constructeurs doivent oublier un peu la logique produit pour s’orienter vers une logique client exclusivement. A terme, ils pourraient peu à peu devenir sous-traitants de Google ou d'Apple.

Il faut donc développer tous les services de CRM et mieux comprendre le client grâce à l’intelligence artificielle qui permet de développer les véhicules embarqués en ajoutant les objets connectés pour comprendre encore davantage le client (comme la stratégie de Dunlopilo, avec des objets embarqués de seconde génération), ainsi que le développement des robots intelligents pour la construction des véhicules.


source : http://www.frenchweb.fr/mondial-de-lauto-quelle-place-pour-les-innovations-digitales​

Repost 0
Commenter cet article