Palantir lève 20 millions de dollars supplémentaires

Publié le 28 Novembre 2016

Nouvelle levée de fonds auprès d’un investisseur unique (et inconnu) pour la très secrète start-up américaine Palantir, qui aurait séduit la DGSI en France. 

 

Valorisée plus de 20 milliards de dollars, la start-up américaine Palantir n’a pas terminé son opération séduction. En effet, elle compte depuis quelques jours un nouvel investisseur resté secret, qui vient d’abonder ses comptes de 20 millions de dollars supplémentaires. 

C’est un document transmis à la SEC (Security and Exchange Commission) qui nous l’apprend. Mais comme l’écrivent certains de nos confrères américains, la somme paraît ridiculement peu élevée, quand on sait que Palantir a levé 880 millions de dollars en décembre dernier, et plus de 2 milliards de dollars au cours de son existence. 

Autre élément qui intrigue la presse américaine : le tour de table a été réalisé le 8 novembre, jour de l’élection de Donald Trump à la Maison Blanche. L’information est effectivement intéressante lorsque l’on sait que le co-fondateur de Palantir se nomme Peter Thiel (photo ci-contre). Il a été un des généreux donateurs du nouveau président élu pendant la campagne, l’un des rares dans la Silicon Valley, et il fait actuellement partie de l’équipe de transition de Donald Trump. 

Palantir à la DGSI ? 

Palantir est donc autant secrète concernant ses comptes et ses investisseurs que sur ses technologies. On sait d’elle qu’elle a été financée par la CIA, via son fonds In-Q-Tel, et que sa technologie aurait permis de retrouver Ben Laden même si l’information n’a jamais été confirmée, ni infirmée. Récemment, nous rapportions par ailleurs qu’après plusieurs mois d’opération séduction, la start-up aurait réussi à séduire les services de la DGSI (Direction générale de la sécurité intérieure). Là encore, l’information n’a pas été confirmée.

source : http://www.linformaticien.com/actualites/id/42394/la-mysterieuse-palantir-leve-20-millions-de-dollars-supplementaires.aspx

 

Repost 0
Commenter cet article