Performance individuelle et bien-être au travail : tendre vers l'équilibre !

Publié le 23 Mai 2017

Le but principal de la thérapie psychologique n'est pas de transporter le patient dans un état impossible de bonheur, mais de l'aider à acquérir la fermeté et la patience en face de la souffrance. La vie s'accomplit dans un équilibre entre la joie et la peine

C.G.Jung

pensee revolution peur transformation

Conscience de soi et intelligence émotionnelle

Sortir de l'inconscience et de la léthargie...

Nos habitudes et notre conditionnement mental font de nous des machines plutôt que des être humains. Coupés de nos corps, de nos émotions et de nos coeurs, nous avons cru n'être que rationnels et nous avons oublié que nous étions avant tout des être fondamentalement émotionnels.

Accepter notre noire soeur pour mieux considérer notre blanc choeur.

Aimer ces deux parties de nous-mêmes c'est profondément comprendre qui nous sommes avant tout : des humains perfectibles. La thérapie n'est pas une fin en soi mais l'Amour, l'estime, l'affirmation et la confiance en soi si.

Sortir de la peur qui n'est finalement là que pour nous amener à la dépasser. Le vrai danger de survie n'est que très rare finalement si on réfléchit bien. La peur n'est tout bonnement que psychologique dans 90% des cas. Peur de lâcher, peur de réussir, peur d'échouer, peur de mourrir, peur du regard des autres, peur de déranger, peur de notre force et de notre lumière, de notre perfection et de notre justesse. Juste peur d'être nous-mêmes, ni plus, ni moins.

"Le but principal de la thérapie psychologique n'est pas de transporter le patient dans un état impossible de bonheur, mais de l'aider à acquérir la fermeté et la patience en face de la souffrance. La vie s'accomplit dans un équilibre entre la joie et la peine." C.G.Jung

Et si c'était tout simplement ça la clé de notre libération quotidienne ?

Si nous devenions capable de reconnaître en notre choeur notre véritable puissance ? Si nous devenions capables de ressentir, de vivre, de diffuser de rayonner cet amour dont le monde entier parle. Celui que les civilisations orientales ont connu grâce à leur connaissances, à leurs spiritualités ancestrales. Que ce soit l'Inde, le Tibet, la Chine, le Japon, le Pérou ou le Mexique, de tous ces lieux géographiques où se sont construits des pyramides.

Si il nous était possible donc, de reconnaître que cet amour est en nous en notre choeur, au centre de notre être, dans notre ventre et dans notre cerveau qui sont les organes situés sur le méridien conception de la médecine chinoise.

 

Si nous nous connections à cette énergie incroyable dont on nous rabâche les oreilles depuis si longtemps alors que l'Occident n'a fait que nous en parler sans nous offrir l'opportunité d'y accéder.

Aujourd'hui tout change 

Aujourd'hui tout change, les réseaux, la connaissance, les savoirs millénaires et ceux qui véhiculent ces éléments sont de plus en plus nombreux. Nous arrivons à un moment charnière de notre humanité. Nous sommes à l'aube d'un nouveau jour, à l'aube de nouvelles façon de penser, de voir de ressentir notre existence. La renaissance à la fois quotidienne et cyclique de l'homme est dans sa juste capacité à changer avec le monde et avec l'énergie qui l'entoure et le constitue. Tout est en perpétuel mouvement, en perpétuel changement. Notre corps et ses réactions chimiques incessantes, le ciel et ses étoiles ou ses nuages, la forêt symbole de croissance et de repos, les animaux et leur instinct que l'on pense imprévisible, les pierres qui finissent en sable. Tout n'est qu'un immense bouillon de vie au sein duquel nous apportons nos propres parcours, notre propre énergie.

 Alors on avance tous ensemble ?

source : http://former.canalblog.com/archives/2017/05/23/35314137.html

Repost 0
Commenter cet article