L’ architecte de l’après 11 Septembre : il se penche sur le vide urbain laissé par les attentats du World Trade Center

Publié le 12 Septembre 2017

Je suis arrivé pour la cérémonie du 6e anniversaire, les parents des victimes avaient allumé des bougies, c’était encore un immense trou béant, une plaie ouverte, avec des témoignages incroyables. Dans un silence de tombe, on égrenait le nom de chacune des 3. 500 victimes, jamais je n’oublierai ce moment

Aurélien Terrible

Les Américains ont pris le parti de sanctuariser Ground Zero, et puis très vite de reconstruire autour, dans une ville qui manque d’espace. Des gens comme Michael Bloomberg ont mis toute leur influence politique et financière dans cette aventure

Aurélien Terrible

Aurélien Terrible, photographe de la verticalité new yorkaise est devenu architecte. Son mémoire de fin d’études se penche sur le vide urbain laissé par les attentats du World Trade Center.

3d Trade center one world trade center 11 septembre
3d Trade center one world trade center 11 septembre

Quand il est arrivé à New York il y a dix ans, comme aimanté par la ville lumière de la côte est, il a été happé par le 11 Septembre. « Je suis arrivé pour la cérémonie du 6e anniversaire, les parents des victimes avaient allumé des bougies, c’était encore un immense trou béant, une plaie ouverte, avec des témoignages incroyables. Dans un silence de tombe, on égrenait le nom de chacune des 3. 500 victimes, jamais je n’oublierai ce moment » explique Aurélien terrible.

Passionné par l’architecture dont il finira par faire son métier, le jeune photographe nancéien a fait de son mémoire de fin d’études, un ouvrage de 130 pages qui n’attend qu’un éditeur. « J’ai voulu travailler sur la renaissance de New York après le 11 Septembre. Raconter l’histoire de l’architecture de cette ville, à partir de cet élément unique dans le monde. Personne ne s’est attaché à ce sujet depuis 2001 », confirme le jeune architecte diplômé en histoire et théorie d’architecture.

Du coup, son mémoire richement illustré et très sérieusement mené permet de comprendre comment cette ville a pu renaître. C’est à la fois un devoir de mémoire d’architecture, mais aussi un devoir mémoriel. Au travers de multiples allers et retours mais aussi de grandes périodes où il a habité New York, Aurélien Terrible a vu la ville renaître, y compris dans son gigantisme capitaliste : « Les Américains ont pris le parti de sanctuariser Ground Zero, et puis très vite de reconstruire autour, dans une ville qui manque d’espace. Des gens comme Michael Bloomberg ont mis toute leur influence politique et financière dans cette aventure » confirme Aurélien Terrible. La classe moyenne, les minorités, les vrais New Yorkais ont fini par fuir cette gentryfication qui touche toutes les grandes villes symboles du monde : Paris y compris.

« C’est une sorte de privatisation verticale de l’espace urbain. Ils sont allés trop loin, mais pouvaient-ils faire autrement ? » se demande Aurélien Terrible.

En parcourant ce mémoire, on découvre une plume facile à lire, très claire : les quartiers, les dix dates de référence, l’arrivée du Seagram Building en 1958, le World Trade dans l’imaginaire collectif, avant et après la destruction : tout passe sous le scanner de décryptage d’ Aurélien Terrible. Frappé par l’extrémisme salafiste, New York l’a été « pour son symbole de réussite, de multiculturalité et d’ouverture sur l’Occident. C’était une cible idéale qui a profondément modifié la société new yorkaise. Elle veut tourner la page et reconstruire mais la plaie est restée ouverte en profondeur » rappelle Aurélien Terrible, qui repart à New York dans quelques jours avec 26 architectes champenois, parmi lesquels le grand Giovanni Pace. Pour un retour prometteur aux sources du drame et de la renaissance.

source : http://www.estrepublicain.fr/edition-de-nancy-ville/2017/09/11/l-architecte-de-l-apres-11-septembre

 

Voir aussi : www.11-janvier-2015.paris 

Retrouvez les faits marquants qui conduisent au 11 janvier 2015 : contre LE terrorisme

OOKawa - Dare to be better ? OK !
OOKawa - Dare to be better ? OK !

Ookawa-Corp blown by B'Digital, powered by B'Leader, spread by B'Sociable, amplified by B'Press, illustrated by B'360, energized by New3S, hosted by 3DWC.biz

Repost 0
Commenter cet article