Quid de l'application des Lois dans le nouvel internet nommé Metavers (metaverse, web 3.0, web 3d) ?

Publié le 7 Janvier 2022

2 en 1 ?

Monde réel et Monde virtuel 

sembleraient vouloir fusionner  

 

Tandis que le monde s'ébroue au sortir du réveillon 2022, la TECH société INTERNATIONALE emmenée par les GAFAM, et pas que, nous incite dans ce qui ressemble à un galop effrené à nous projeter sans détours possible vers le fameux et désormais monde parallèle nommé METAVERSE, lui-même corrélé à son propre système économique nommé cryptomonnaies ainsi qu'aux NFT.

De surprises en surprises : Real or Fake ?

Etonnante cette facilité déconcertante - sans résistance ou si peu - qu'ont les TECHs à presque désormais imposer ce prochain univers numérique nommé METAVERS (metaverse, web 3.0, web 3d, internet 3d, internet 3.0).

Comme s'ils avaient toujours quelques coups d'avance sur les autres. A moins qu'il ne s'agisse pour nombre d'entre eux de canulards ?  

Comme si aussi, les TECHs étaient hors de contrôle.

Comme si nous citoyens, et la presse bien entendu ... ne pouvaient déceler ces nouveautés et au final sembleraient ne rien comprendre à ce qui se trame au point de ne pouvoir rien écrire, rien dire de nouveau, ni laisser entendre de nouveauté.

Disons aussi et pour le moins qu'en ce contexte, les arnaques sont à fleur d'eau. Il convient donc bien de faire très attention sitôt qu'une piste est décelée.

Immatériel certes, intangible peut-être, mais pourtant évident  

A en croire le seul son de cloche audible actuellement, contrairement à ce qu'il en est aujourd'hui, le prochain  Internet va ne devenir très prochainement qu'un seul et même univers parallèle en 3 dimensions englobant le web classique ou web 2D (en 2 dimensions), le web 360deg et le web 3D. 

Il s'agirait d'un monde virtuel empli de Métavers jointifs et superposables (en 3D pourquoi pas !) où on s'y déplacera en marchant, en voiture, à vélo, en avion, en bateau etc., où nous humains iront errer, dealer et festoyer sur des thèmes non moins sérieux; où nous, humanoïdes iront frôler et convoiter des objets entièrement virtuels en 3D, totalement immatériels, absolument ... inutiles aussi, pour ce qui concerne notamment et au moins nos modalités de vie dans la vraie vie physique et réelle. C'est drôle ça ferait presque penser au phénomène Peep-Show nouvelle génération et ce à quoi on nous prépare depuis déjà un petit bout de temps

Ca vous dit quelque chose ça ? Ouiii Tout de même ! L'addiction à votre smartphone, les Apps, le toucher virtuel grâce aux objets connectés relié à un(e) autre par l'apposition de caresses douces sur l'écran désormais en haute résolution de votre inséparable phablette; vous rendant apte enfin à déclencher du plaisir sur vous-même ou chez l'autre. Bref, ce qu'on nomme l'interactivité

Oui ça y est, vos yeux s'écarquillent : Vous voyez ! Vous émergez ! Nous nous comprenons. 

Sauf qu'en matière de high-tech, parler de plats réchauffés ou servir d'apparentes fake-news ou laisser entendre qu'on avait abandonné, veut dire en fait : REPOUSSER ! En termes plus techniques on parle de 'perfectionnisme', de 'ciblage marché', d'innovation et de monopole par brevets interposés. Il suffit d'être patient et d'avoir les reins solides.

C'est ainsi qu'on peut annoncer que le phénomène Google Glass va réapparaitre sitôt 2022. Il datait pourtant de 2014.

C'est ainsi que des mondes virtuels façon Second Life semblent vouloir refaire surface (2009 tout de même) à la faveur d'un nom pourtant lancé en l'air en été 2021 : META pour Metaverse.  

Si certains essaient effectivement de nous sortir du réchauffé, d'autres auteurs bien plus crédibles encore et créateurs de Techs d'actualité cette fois - sortent du lourd.

 

METHOD OF BUILDING A THREE-DIMENSIONAL NETWORK SITE, NETWORK SITE OBTAINED BY THIS METHOD, AND METHOD OF NAVIGATING WITHIN OR FROM SUCH A NETWORK SITE - US20210149981A1
METHOD OF BUILDING A THREE-DIMENSIONAL NETWORK SITE, NETWORK SITE OBTAINED BY THIS METHOD, AND METHOD OF NAVIGATING WITHIN OR FROM SUCH A NETWORK SITE - US20210149981A1

 

 

Dématérialisation - Rematérialisation 

Beaucoup de consommateurs apparemment s'inventent déjà des hobbies sinon des lubies, tels concerts, achats / location / trust / revente de parcelles cadastrales, de terrain, de lots immobiliers, de yachts, d'objets etc. Ils y mettent des fortunes. Certain(e)s vont jusqu'à faire subir un viol à leur avatar histoire de faire parler d'eux et le faire savoir. Un viol certes, mais un viol non moins fictif qu'autant virtuel puisque non relié à la réalité physique. Ahhh, interactivité et haptiques quand vous nous tenez ... !!

C'est à se demander si le monde, ou genre humain, privé de liberté depuis 2 ans pour cause de pandémie mondiale, n'a pas trouvé soudainement un échappatoire à sa sédentarité imposée à force de restrictions, de confinements, de menaces et de Lois liberticides. Comme si, "sortir le museau dehors mais toujours enfermé" muselé cette fois par un masque qui vous strangule soudainement les chairs du visage, et le corps relié par un fil à une prise électrique pouvaient valoir l'équivalence de ce que peut procurer une oxygénante marche en forêt, une promenade en montagne chaussé de raquettes ou encore ... une sortie en mer.

Au fait, y aura-t il assez d'énergie pour alimenter tout cela dans le Métaverse ? On peut en rester songeur. Car s'il y a actuellement pénurie de terres rares pour confectionner les composants informatiques et Telecom, il pourrait aussi advenir de sérieuses restrictions d'énergie sous prétexte de diverses raisons, dont une surconsommation planétaire ou encore le réchauffement climatique.   

A n'en pas douter, si par les temps qui courent les rendez-vous en consultations de psychiatrie sont légion et les créneaux disponibles repoussés sine die, on comprend pourquoi : le genre humain semble bien dévier de son nécessaire flegme et sa tant bienveillante sagesse.

Que dire de cette insouciance à vouloir créer des jumeaux numériques à tout va, sans même avoir une once de conscience sur leur nécessaire protection pour les rendre non seulement invulnérables et inviolables mais également insensibles aux menaces et autres corruptions latentes.

A ce rythme où va le progrès, un jour nos avatars auront un cerveau (doté d'IA). Qu'en sera-t-il alors de leur autonomie ? et de nous simples humains !

A ce rythme, alors qu'il y a déjà de vrais faux avatars dans le métaverse (donc porteurs d'une véritable fausse identité) - est-ce une conséquences des vrais faux Pass sanitaires et autres QR-Codes sécurisés - , il y a aura autant sinon plus d'individus masqués et de faux faux que de vrais jumeaux numériques. Est-ce pour cela que les NFT sont nés ? On peut se le demander !

A ce rythme, le métavers va bientôt contenir des dizaines de milliards d'êtres factices sur lesquels portera inconsciemment un doute.

Trustable or not Trustable

A ce rythme, alors que les robots seront entrés dans le métaverse aux cotés des avatars créés / adoptés par les humains, revêtant des apparences tantôt faussement identiques à de vraies personnes dans le monde réel et physique, tantôt endossant de vraies identités pour ce monde 100% virtuel. Il sera un jour ou l'autre impossible de différencier le vrai du faux et le faux du vrai, bien qu'étant dans un monde déjà totalement imaginaire. Quid des accès bancaires, de l'efficacité de la biométrie et du prochain carnet de santé entièrement digital contenant un corps en 3D : votre propre corps en 3 dimensions.

Irons-nous jusqu'à côtoyer dans ces Métaverses, sans le savoir ou en claquant des dents, de vrais faux jumeaux emplis de nos vrais organes ? Irons-nous jusqu'à nous faire attaquer et non pas que violés, pour nous faire ôter ou soustraire sans anesthésie certains de nos organes essentiels (trafic d'organes), pour la simple et unique raison que quelqu'un dans le monde physique aura eu accès de manière indélicate à notre vrai dossier médical mal protégé. Nous voulons parler là du dossier médical concernant notre vraie personne, dans la vraie vie; 100% dématérialisé en 3D ! Un dossier qui du fait des vertus du digital passera subrepticement du monde réel au monde virtuel pour revenir au réel.

Des frissons nous en parcourent l'échine soudainement. Pas vous !?

N'est il pas soudainement urgent comme indispensable de poser les bonnes fondations à ce prochain monstre qui est en train de naitre là sous nos yeux de témoins impuissants.

The spy who loved me 

Quel Bordel invivable est donc en train de se peaufiner sous nos yeux ? A-t-on envie de dire ! Nos lecteurs nous pardonneront cette grossièreté pourtant employée pour ne parler que de mondes virtuels et donc 100% inexistant et artificiels. Ceci en amoindrirait-il d'autant la portée et le sens alors que notre Président a bien décidé - lui - d'emmerder une partie des citoyens français, autant dire de vrais individus dotés de vraies identités dans le monde réel !? Sera-t-on là aussi déchu de notre citoyenneté pour avoir tenté de pénétrer un local interdit ? ou ... ? ou pour être rentré, tel un passager clandestin, dans un charter nous emmenant au temple numérique de la consommation de cannabis virtuel ...  ?

Ahhh Liberté !

Non, non ! Diront pourtant déjà certains, plus éveillés que les autres. C'est bien ce qui se passera (réellement, dans les faits). Nous désignons là ceux qui ont déjà entrevu la bijection :

  • celle à concevoir intellectuellement que par le virtuel on puisse commander le réel !
  • celle à concevoir qu'un corps et un esprit virtuel ou qu'un objet connecté déposé dans le virtuel, donc issu d'une dématérialisation ou natif digital, puisse influencer sinon déclencher un agissement de son clône physique dans le réel

C'est bien là qu'est la dangerosité de la chose. En faisant tourner votre imagination, vous allez forcément trouver des scenarii de folie. 

Voir article sur le "puçage des humains".
Voir article sur "Thales - Voici la première étape du capitalisme de surveillance : le passe santaire est né pour surveiller puis contraindre

 

Due to limitations on physical contact and lockdowns around the globe, citizens – often out of necessity – have had to turn to the digital equivalent of services they previously accessed in person.

From internet banking to filling out tax returns online, the pandemic has acted as a catalyst for a wholesale change in consumer behaviour.

http://www.strategies.fr/actualites/marques/4023771W/thales-appelle-a-interdire-les-robots-tueurs-.html

So-called digital ‘vaccination passports’ will play a key role in enabling citizens to access all manner of services and will act as a precursor to the rollout of mobile digital IDs.

http://www.strategies.fr/actualites/marques/4023771W/thales-appelle-a-interdire-les-robots-tueurs-.html

Last but certainly not least, the EU Digital Identity will allow citizens to use their documentation across the entire region

http://www.strategies.fr/actualites/marques/4023771W/thales-appelle-a-interdire-les-robots-tueurs-.html

Objets, et assemblages 3D doivent pouvoir être protégés de ces nouveaux sinistres

D'ailleurs, qui assurera ? Quel organisme assureur (assurance) se lancera dans les indemnisations des prochaines victimes dans ces prochains métaverses ou par rétro-effet dans le monde réel ? Une question non abordée encore en haut lieu. 

Pour cette raison aussi, il faudrait songer à se protéger et inventer des polices d'assurance adéquates. Sinon fort à parier que ça va créer du désordre.  

100 années ingénieur de recherche et développement (R&D) sur la 3D auprès des meilleures élites mondiales
100 années ingénieur de recherche et développement (R&D) sur la 3D auprès des meilleures élites mondiales

Il apparait en effet qu'internet ne sera pas confectionné autour d'un seul Métaverse mais de myriades de Métaverses.

Certains Métaverses seront plus connus que d'autres. Certains seront plus protégés que d'autres. Certains offriront des notions de sécurité (cybersécurité) aptes à "défendre" efficacement les biens immatériels qui y seront entreposés ainsi que les valeurs et les membres de ces communautés, alors que légions d'autres dépourvus des bons algorithmes brevetés et disruptifs n'auront d'autres moyens que d'offrir des mondes virtuels appauvris fonctionnellement. C'est donc dans ceux-là que sera la faille ! Car comme souvent, la faille est dans les entrée de gamme.

Se reproduira certainement une sorte d'équivalent à ce qu'on observe sur Terre, à savoir des ghettos de toutes sortes : des ghettos de favorisés comme de défavorisés, des ghettos consacrés au sexe et à la consommation de drogue, des ghettos dédiés au trafic d'armes, des ghettos pour lutter ou contrer certaines idées politiques, etc... etc...
Voire article : Cyberlove : la révolution est là !

La seule différence qui se dessine peut-être entre le monde réel et le monde virtuel, est dans l'usage et la portée de ce que le mot ghetto englobe. Car si on s'accorde à dire qu'un ghetto est une enclave qui contient finalement un groupe limité d'individus, que dire de rassemblements qui dénombreront des centaines de millions de personnes toutes parquées un moment dans un Métavers contigu à un Métavers voisin.

D'où d'autres avatars reliés à leurs propriétaires réels cette fois, tenteront de forcer les barrières afin d'entrer par tous leurs sens utiles dans l'autre Métavers voisin (présence physique bien que virtuelle, vue sur ..., écoute, et autres dégustations possible grâce à l'haptique).

OUI ! Il va falloir ériger pour se faire, des outils d'un nouveau genre, qui n'existent pas encore, en tous les cas pas dans le vrai monde bien réel, ni encore sur le web actuel. Chez OOkawa, nous parlons d'outils issus d'une nouvelle manière de conceptualiser les choses. Une autre manière tant moderne que spécifique et contextualisée à l'instauration des mondes et autres univers en 3D sur le Web : nous parlons de procédé(s) de création de sécurisation granulaire de ces prochains mondes web et univers (ou Métavers) en 3D (3 dimensions). Nous parlons de password en 3D (3 dimensions). Nous parlons de nouvelles modalités pour faire respecter l'ordre et le droit. Nous parlons de solutions concrètes afin de protéger les intérêts des investisseurs. Nous parlons de packs logiciels dédiés à lutter contre la prochaine cybercriminalité qui oeuvrera dans les mondes 3D.

 

Une autre réflexion nait doucement comme inexorablement

Comment se fait-il que ces évènements sortent un à un du chapeau, telles les perles qui s'enfilent, dans une logique impertinente ? Comment se fait-il que les esprits de certains sont autant et aussi bien préparés ? Est-ce tant le fruit du progrès que cela, comme de la soudaineté de la trouvaille, comme le résultat de l'application des Lois telle celle de l'entropie ? Ou était-ce au contraire sciemment programmé et latent, en attente de facteurs pré-requis ? 

Rien n'est moins certain. A titre d'anecdote, le chef de l'Etat français n'a-t-il pas, pour le moins, déjà fait instauré une cellule de fact-checking composée au moins d'un individu heureusement déjà démasqué pour mensonges et divulgation de fausses informations ! A bien réfléchir, pour mettre en place cette cellule et en démontrer l'utilité sinon plus encore la nécessité, il fallait d'abord avoir créer les précédents maillons du chainage euristique. Rien n'est donc moins certain. 

Déviation

OUI ! Rien n'est moins certain. Rien n'est plus autant vrai que ce qui est dit fut un jour faux, et son contraire. Et ce n'est pas de vivre dans le virtuel du matin au soir et du soir au matin, donc dans le psychodrame permanent qui va arranger les choses. Déjà qu'une vie, c'est extraordinairement court, alors prendre partie d'en vivre une seconde complémentaire c'est un faux calcul. Car jusqu'à preuve du contraire vivre dans un courant parallèle, comme dans un jumeau numérique ou un semblant du réel, c'est s'ôter soi-même de son temps d'existence dans sa vraie vie. Et autant de chance de devenir un humain dissident.

Alors, à bien réfléchir, comme à n'en point douter, l'internet actuel a encore de vieux jours devant lui.

Certes il aura pour faculté de pouvoir opérer avec le prochain internet ou web 3.0, mais il subsistera. Ne serait-ce que parce que peu d'humains auront au final les moyens financiers de se payer leur matériel pour aller vivre des séjours dans le métavers; ne serait-ce que parce que la 5G ne sera pas efficace partout, et plutôt plus là où tout sera concentré; ne serait-ce que parce qu'il y a aura les largués et les réfractaires (et non ceux qu'on voudrait déjà nommé les conspirateurs); ne serait ce que parce qu'il y n'y aura pas ni jamais pour Toutes et Tous de copie conforme du réel dans le virtuel et qu'il y sera impossible par limite technologique d'y vivre l'équivalent ou la reproduction du réel.

OUI ! A n'en pas douter, ce sera un défouloir. Un déversoir même, dans lequel débouleront les idées les plus inventives peut-être pas systématiquement brevetables, quoique ? Un monde en fait, ce sera un monde où on vivra par procuration d'avatars non régis par aucune Loi, sinon celle du plus opulent, dans lequel des nouvelles modalités de vie auront pris tournure. Ce sera de quoi faire faire un peu plus de burnout que dans le réel, tant ce nouveau système contribuera à déformer les sens conférés à l'humain depuis des millénaires par Dame Nature. Des antennes vont nous pousser, telless des malformations procurées par des radiations atomiques.

Et dire que dans le même temps, certains préparent une future conquête pour une vie sur Mars

Ne nous y trompons pas, n'y voyons là aucune divergence ni dispersion. Bien au contraire. Car pour établir un lien sémantique et proposer une continuité depuis la proximité à la soudaine absence qui adviendra après le décollage de la fusée qui vous emmènera dans le vide astral, ce qui arrivera inéluctablement après le départ de nos amis pour ce voyage sans retour dans l'espace, ne pourra être vécu qu'au-travers et que grâce au web 3.0 donc que grâce au métaverse. Par rien d'autre.

Alors, le trou sera bouché. Alors la ligne sera continue.

Nos Politiques et l'application des Lois

Et dans tout ça, que deviendra la politique, les politiques et notre Constitution ? Que deviendront les Droits de l'Homme ? Va-t-on avoir deux régisseurs pour l'un et l'autre monde ? Va-t-il y avoir des Lois papier et et des Lois numériques pour un monde et pour l'autre ? Va-t-on avoir, à la façon du monde réel, des forces de police, des Officiers Ministériels en charge de faire respecter l'ordre et la Loi et d'exécuter les contrats entre parties concernant des transactions dans le Métavers ? Va-t-on assister dans ce Métavers à des squats immobiliers et à des évacuations manu militari pour occupation interdites ? 

Ne faudrait il pas en la place prévenir que guérir, en mettant en oeuvre notamment des procédés aptes à rendre ces situations impossibles ou tellement complexes qu'elles ne pourraient en fait se produire ? 

Y aura-t-il de vraies munitions dans ce Métavers avec des vraies blessures et de vraies douleurs ressenties par haptique interposée ? Va-t-on assimiler les punitions infligées dans ce prochain Métavers comme des rétorsions légales ? Ou parlera-t-on de sado-masochisme pour avoir accéder à ces Métavers où ni Foi ni Loi ne règneront, où la violence et la répression seront légions et accepter en toute liberté comme indolence de subir des sévices pour le moins moraux ou immoraux ?  

Les nouvelles Lois à promulguer, viendront-elles régir en totalité ce nouveau monde 100% virtuel comme abstrait où par absence de police et manque de moyen de contrôle et d'excès paradoxaux de liberté, les délits mineurs et majeurs seront inéluctablement légions ? 

Nos politiques vont-ils (elles) se mettre à vouloir régir en plus de nos vies réelles, celles de nos prochains Avatars dans leurs Métavers ? Alors même qu'ils (elles) ne savent apparemment déjà plus (ou pas) utiliser tous les rouages de notre République, ni arbitrer et légiférer dans le monde physique tels les pouvoirs qui leurs sont conférés par le peuple. Nous citerons à titre d'exemple cette curieuse et pour le moins inquiétante disparition et oubli de la possibilité de déposer des motions de censure depuis 3 années au moins à l'Assemblée Nationale en France !?

Décidemment, que de nouveaux problèmes à l'horizon à venir dans le Métavers, tandis que si peu de choses sont réglées dans ce monde bien réel. 

Ou plutôt. C'est comme si quelque part, comme si un système sournois oeuvrait dans l'ombre pour déconstruire une civilisation et pour en modeler une autre. 

 

Copyright - Tous droits de reproduction interdits - OOkawa Corp. 2022

OOKAWA Corp. Raisonnements Explications Corrélations

Raisonnements, Analyses, Recherches, Recoupements, Explications, Corrélations, Annonces autour des thématiques qui érigent l'économie d'aujourd'hui et préparent le prochain monde : progrès, inventions, drones, ordinateurs, data, big data, telecom, technologies, e-commerce, énergie, santé, intelligence artificielle, cybersécurité, communication, video, image, armes, réalité, robotique, 3D, Rich-Media, NTIC (nouvelles technologies de l'information et de la communication) ... Voici les yeux d'OOKAWA Corp. pour MIEUX LIRE et MIEUX COMPRENDRE

De la punition à la rétorsion ...

De l'application des peines dans les deux mondes réel et virtuels ...

Déchéance de citoyenneté : la faute inexcusable de Macron

 A propos du NON-Dépôt de motion de censure

Rappel historique grâce aux recherches et propos filmés et publiés ce 06 janvier 2022 de Mr. François Asselineau, politicien français et inspecteur général des finances, nous venons à apprendre qu'il y  a eu 58 motions de censure sur 63 ans depuis la création de la V ème République en France.

Ce qui fait en arrondissant 1 motion de censure de déposée par an en moyenne. Comment se fait-il que depuis  4 ans, aucune n'ait été tenté ? N'est ce pas un signe supplémentaire de notre dérive vers un système totalitaire et fasciste ?

François Asselineau

.../... Cela va donc faire bientôt 4 ans que les députés n'ont déposé aucune motion de censure.

.../... Pourtant ce ne sont pas les causes qui ont manqué : la crise des Gilets Jaunes, le Pass sanitaire et ... le pass vaccinal

.../... Pour lancer une motion de censure, il faut 58 députés. Dans l'opposition actuelle on en dénombre 201.

François Asselineau

Repost0
Commenter cet article