Uber contre Didi Kuaidi : la bataille du VTC en Chine

Publié le 8 Septembre 2015

Uber contre Didi Kuaidi : la bataille du VTC en Chine

Après avoir sécurisé un nouveau tour de table de 1,2 milliard de dollars, notamment auprès de Baidu, pour son développement en Chine, Uber annonce que le service de VTC sera disponible dans 100 nouvelles villes de l’ex-Empire du Milieu d’ici les 12 prochains mois. Toutefois, l’implémentation ne devrait pas être un fleuve tranquille puisque son rival local, Didi Kuaidi, vient de lever plus de 3 milliards pour assurer son propre développement.

Le marché chinois du transport de personnes est en pleine effervescence. Fort de ses premiers succès, Uber souhaite pousser son avantage et, comme cela avait été annoncé au début de l’été, vient de lever 1 milliard de dollars pour financer le développement du service dans 100 nouvelles villes chinoises dans les 12 prochains mois. Actuellement, Uber est présent dans une vingtaine de villes et 5 d’entre elles sont déjà le Top 10 de l’entreprise.

Initialement, Travis Kalanick avait annoncé vouloir poursuivre la conquête du territoire dans 50 nouvelles villes. L’objectif est aujourd’hui doublé. Lors d’une conférence de presse annonçant ces plans de développement qui s’est tenue à Pékin, le PDG et fondateur Travis Kalanick a affirmé que la part de marché d’Uber sur le territoire était désormais de 30-35% contre 1% voici 9 mois. Le principal partenaire financier est le moteur de recherche Baidu dont les dirigeants ont présenté une nouvelle application pilotable à la voix et intégrant des techniques d’IA pour commander les véhicules. Par ailleurs, et comme le souligne Reuters, Travis Kalanick a adopté un ton plus que conciliant avec les autorités chinoises, parlant de partenariat, d’harmonie et de stabilité, un vocabulaire largement apprécié par les pontes du Parti Communiste.

Didi Kuaidi partenaire des taxis

Ce développement plus important qu’à l’origine n’est sans doute pas étranger à l’offensive menée par le concurrent local Didi Kuaidi, qui vient de lever 3 milliards de dollars auprès de différentes entreprises parmi lesquelles Alibaba et Tencent. Didi Kuaidi est le résultat d’une fusion entre deux entreprises locales qui a eu lieu en février dernier. Ce nouveau groupe emploie 4000 personnes contre 200 pour Uber actuellement sur le territoire chinois. L’entreprise est la 2ème capitalisation boursière du pays pour une entreprise privée derrière le constructeur de smartphones Xiaomi. L’entreprise est aujourd’hui valorisée 15 milliards de dollars (de 40 à 50 pour Uber). A la différence d'Uber, Didi Kuaidi dispose de ses propres chauffeurs mais c'est également une plateforme applicative pour les taxis traditionnels, ce qui lui procure un avantage non négligeable, du moins pour le moment.

Didi Kuaidi est présent actuellement dans 80 villes du pays. La taille du marché aiguise en effet tous les appétits. Le potentiel est de 750 millions de personnes. Plus de 80 villes comptent plus de 5 millions d’habitants et 25 d’entre elles ont une population supérieure à une ville comme Los Angeles.

source : http://www.linformaticien.com/actualites/id/37728/uber-contre-didi-kuaidi-la-bataille-du-vtc-en-chine.aspx

Rédigé par OOKAWA-Corp

Publié dans #uber, #didi kuaidi, #chine, #vtc, #Travis Kalanick, #taxi, #uber chine

Repost 0
Commenter cet article